Pfaueninsel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 26′ 09″ N 13° 07′ 40″ E / 52.4358, 13.1278

Château de Pfaueninsel.

Pfaueninsel (l'île aux Paons) est une île situé à Berlin. Visible du Neuer Garten (« Nouveau Jardin ») de Potsdam, elle fut acquise par le roi Frédéric-Guillaume II de Prusse en 1793, permettant au souverain, amateur de promenades en barque, de disposer d'un nouveau but d'excursion.

Historique[modifier | modifier le code]

Le roi y fit ériger, pour lui et sa maîtresse, Wilhelmine Encke, future comtesse de Lichtenau, un petit château de plaisance, construction rustique et configurée en ruine romantique, par le maître charpentier de Potsdam, Johann Gottlieb Brendel. L'extérieur de cette construction, presque entièrement réalisée en bois, est recouvert d'un enduit simulant une façade de pierre et son ornementation peinte lui donne l'aspect d'un décor de théâtre.

L'aménagement intérieur, qui illustre la première expression du néoclassicisme et porte nettement la marque de la maîtresse de Frédéric-Guillaume II, a été conservé dans sa presque totalité. Il offre un exemple authentique de l'art décoratif en usage à la cour vers 1800. La salle de bal (Festsaal), à l'étage, avec ses magnifiques ouvrages de marqueterie, est la pièce la plus grande. Sa netteté néoclassique est à l'opposé du cabinet tahitien (Otaheitisches Kabinett), au charme exotique.

Carte de l'île aux paons en 1810.

L'île conserva son caractère primitif sous Frédéric-Guillaume sauf que le voisinage immédiat du château fut aménagé en jardin. Une métairie (laiterie) aux formes néogothiques fut implantée à l'autre extrémité de l'île.

Frédéric-Guillaume III de Prusse et la reine Louise, son épouse, utilisèrent le château comme résidence d'été. Ce sont eux qui chargèrent Peter Joseph Lenné de transformer l'île en un jardin paysager à l'anglaise. Toute une série d'édifices apparurent, tels que le palmarium ou serre des palmiers (Palmenhaus) de Karl Friedrich Schinkel, ouvrage détruit par un incendie en 1880, et la maison des Cavaliers (Kavalierhaus). Frédéric-Guillaume III fit venir des animaux exotiques sur l'île, ménagerie qui devint rapidement l'objet d'une grande curiosité et fut un prélude au zoo de Berlin.

Lors des Jeux olympiques de 1936, un bal organisé par Magda et Joseph Goebbels y est organisé ; on compte 3000 invités[1].

Aujourd'hui géré par la Fondation pour châteaux et jardins prussiens de Berlin-Brandebourg (Stiftung Preußische Schlösser und Gärten Berlin-Brandenburg), le parc est ouvert au public. On accède à l'île aux Paons par le bus 218, qui part de la station Messedamm et passe ensuite par Theodor-Heuss-Platz.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anna Maria Sigmund, Les femmes du IIIe Reich, 2004, p. 134.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :