Paul Villard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villard.

Paul Villard

Description de l'image  Paul Villard.jpg.
Naissance 28 septembre 1860
Saint-Germain-au-Mont-d'Or (France)
Décès 13 janvier 1934 (à 73 ans)
Bayonne (France)
Nationalité Drapeau : France français
Champs Chimie
Physique
Institutions École normale supérieure
Diplôme École normale supérieure (1881)
Renommé pour Découverte du rayonnement gamma

Paul, Ulrich Villard, né à Saint-Germain-au-Mont-d'Or (Rhône) le 28 septembre 1860 et mort à Bayonne le 13 janvier 1934, est un physicien et chimiste français.

En 1900, il découvre un rayonnement provenant du radium, à la fois capable de traverser une fine plaque de plomb et insensible aux champs magnétiques. Il découvre ainsi la troisième composante de la radioactivité, le rayonnement gamma, dénommé ainsi par Ernest Rutherford. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1908.

Dès 1908, il propose de quantifier les radiations en mesurant l'ionisation dans l'air : la définition qu'il propose est presque mot pour mot celle qui sera finalement adoptée, 20 ans plus tard, pour le röntgen[1].

Il a également étudié les propriétés des rayons cathodiques[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lauriston S. Taylor, « 8o Years of Quantities und Units - Personal Reminiscences : Part I: From a Variety of Radiation Units to the International Standards », ICRU news,‎ 1989, p. 6-14 (résumé, lire en ligne)
  2. Paul Villard, J.-J. Thomson et la composition des rayons cathodiques, Benoît Lelong, Revue d'histoire des sciences [1]