Parc national de Koli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de Koli
Image illustrative de l'article Parc national de Koli
Une colline dans le parc.
Catégorie UICN II (parc national)
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Carélie du Nord
Coordonnées 63° 03′ 27″ N 29° 53′ 14″ E / 63.0575, 29.887222 ()63° 03′ 27″ Nord 29° 53′ 14″ Est / 63.0575, 29.887222 ()  
Superficie 30 km2[1]
Création 1991[1]
Visiteurs/an 125 600[2] en 2012

Géolocalisation sur la carte : Finlande

(Voir situation sur carte : Finlande)
Parc national de Koli

Le parc national de Koli (en finnois : Kolin kansallispuisto) est un parc national finlandais situé dans la Carélie du Nord de l'Est de la Finlande.

Paysages[modifier | modifier le code]

Le parc se situe sur la rive occidentale du lac Pielinen dans les municipalité de Joensuu, Lieksa et de Kontiolahti[1]. Il a une superficie de 30 km2. Fondé en 1991, contrairement aux autres parc nationaux de Finlande il est d'abord géré par Metla l'Institut finlandais de recherche sur la forêt. Il est maintenant géré par le Metsähallitus comme le sont les autres parcs nationaux[1]. L'endroit le plus célèbre du parc est le mont Ukkokoli de la montagne Koli d'où l'on a une vue panoramique sur le lac Pielinen. À proximité de son sommet, on trouve le Centre du patrimoine et l'hôtel Koli. La montagne Koli a de nombreuses grottes dont l'église du diable (en finnois : Pirunkirkko).

Importance culturelle[modifier | modifier le code]

Au tournant du XIXe au XXe siècle, le mouvement fennomane est empreint d'une très forte attraction pour la Carélie, ses paysages et sa culture, on parle de carélianisme. Koli inspire alors de nombreux artistes-peintres et compositeurs comme Jean Sibelius, Juhani Aho et Eero Järnefelt. En 1911, Eero Järnefelt, A.W. Finch et Ilmari Aalto peignentun paysage de Koli que l'on peut admirer dans le restaurant de la gare centrale d'Helsinki. Après que les peintres l'aient découvert au XIXe siècle, Koli est devenu l'un des 27 paysages nationaux de Finlande[o 1].

Paysage du parc national de Koli.

Géologie[modifier | modifier le code]

Les collines de Koli sont les vestiges de la chaîne des carélides qui se sont formées il y a environ deux mille milliards d'années. La chaîne de collines de Koli est à la frontière de deux unités de fonds rocheux issus de différentes époques. La partie orientale des collines née il y a 2,6 à 3 milliards d'années, est majoritairement en orthogneiss. La partie occidentale datant de 1,9 à 2,5 milliards d'années est en ardoise, principalement de quartzite[o 2]. À côté du sommet du Ukko-Koli est en quartzite, c'est un ancien sable des fonds marins déposé il y a 2,3 milliard d'années. Dans la partie occidentale du parc le fond rocheux est constitué de micaschiste. Le terrain y est plat[o 3].

Les deux îles du lac Pielinen Pieni-Hölö, Iso-Hölö, et Sikosaari sont formées de roche filonienne cristallisée il y a 2,2 milliards d'années. Le quartzite[3] peut être blanc, gris, rouge ou vert.

Flore[modifier | modifier le code]

Faune[modifier | modifier le code]

On peut rencontrer toutes les espèces de pic vert nidifiant en Finlande : pic noir, le pic épeiche, le pic tridactyle, le pic épeichette, le pic à dos blanc et le pic cendré.

Activités[modifier | modifier le code]

Activités estivales[modifier | modifier le code]

Un réseaux dense de sentiers de randonnées partant du village, du centre naturel et de l'hôtel et permettant des randonnées d'une journée pour les plus courts[4].

Vue de Akka-Koli en direction de l'ouest.

De nombreux sentiers sont en forme de boucle et leur longueur varie d'un kilomètre à la boucle de Herajärvi (Herajärven kierros) de 40 km[5]. Les sentiers du parc national sont aussi en forme de boucle.

Le parcours le plus populaire est le parcours des sommets (Huippujen kierros) qui passe par Ukkokoli, Akkakoli et par Pahakoli et fait 1,4 kilomètre de long[5].

Le parcours du brûlis (Kasken kierros) permet de se familiariser avec la culture sur brûlis (2-5 km)[6]. Le sentier des bergers (Paimenenpolku), de 2,6 km, traverse les zones de bosquets[7]. Le sentier de la préservation (Ennallistajan polku), de 3 km, met en lumière les techniques d'entretien de la forêt et de préservation du patrimoine naturel[8].

La boucle de Mäkrä (Mäkränkierros) de 7,2 km ouvre aux paysages des artistes, et l'été il est impossible de traverser Mäkrä, Purola et Ikolanaho sans s'émerveiller de la beauté des fleurs[9]. Le tour de la vallée de Koli (Kolinuuron kierros) présente la géologie exceptionnelle de Koli[10]. Le tour est de 3,5 km avec un dénivelé est de 112 mètres.

La boucle de Herajärvi (40 km) part de Koli et contourne le lac Herajärvi[5],[11],[12]. Sur le chemin on traverse les endroits patrimoniaux de Ryläys et de Lakkala, de nombreuses clairières et des endroits pour faire un feu ou pour dormir. Ce parcours passe à proximité de l’église du diable (Pirunkirkko). Cette boucle présente des passages dangereux et est relativement rude à cause des dénivelés. Il faut lui réserver deux à trois jours.

Une carte de randonnées de Koli est d'une grande aide pour se déplacer dans la montagne de Koli ou dans le parc naturel[13],[14].

Le centre de recherche géologique a édité une carte de Koli nommée Carte de randonnée géologique (Geologisen retkeilykartan) qui montre les parcours de randonnées et commente les endroits géologiques les plus importants[15],[16].

Activités hivernales[modifier | modifier le code]

Le parc possède deux stations de sports d'hiver, Loma-koli pour les familles et Ukkokoli pour les sportifs[17]:

Ukko-koli[modifier | modifier le code]

Ukkokoli a 3 remonte-pentes et six pistes de ski. La piste la plus pentue a 230 m de dénivelé et les pistes ont entre 800 et 1500 mètres de longueur.

Loma-koli[modifier | modifier le code]

Lomakoli a six remonte-pentes et six pistes. Le dénivelé maximal est de 145 m et les pistes ont entre 530 et 1050 mètres de longueur. Deux pistes sont réservées au snowboard. Les enfants disposent de château en neige.

Histoire[modifier | modifier le code]

La montagne de Koli était sacrée et était un lieu de justice, de culte et de sacrifice.

Article détaillé : Koli .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fi) « Kolin kansallispuisto », Metsähallitus,‎ 2013 (consulté le 30 janvier 2013)
  2. (fi) « Käyntimäärät kansallispuistoittain 2012 », Metsähallitus (consulté le 11 novembre 2013)
  3. qui est un type de roche très courant en Finlande
  4. (fi) « kansallispuisto », Metsähallitus,‎ novembre 2011 (consulté le 30 janvier 2013)
  5. a, b et c (fi) « Kolin reitit », Metsähallitus,‎ novembre 2011 (consulté le 30 janvier 2013)
  6. (fi) Ilmari Martikainen, Sami Kullberg, Lasse Lovén, « Kasken kierros », Metsähallitus,‎ 15 mars 2006 (consulté le 2 février 2013)
  7. (fi) Kirsi Sihvonen, « Paimenenpolku, opettajan opas », Metsähallitus (consulté le 2 février 2013)
  8. (fi) Eevi Nieminen, Kalle Eerikäinen, Lasse Lovén, « Ennallistajan polku, opettajan ja oppilaan ainestot », Metsähallitus (consulté le 2 février 2013)
  9. (fi) « Mäkrän polku », vaellus.info (consulté le 2 février 2013)
  10. (fi) Sami Kullberg, Lasse Lovén, « Kolinuuron Kierros, opettajan opas », Metsähallitus,‎ 2006 (consulté le 1 février 2013)
  11. (fi) « Herajärven Kierros », koli.fi (consulté le 2 février 2013)
  12. (fi) « Herajärven kierroksen reittiselostus », Metsähallitus,‎ 20 février 2012 (consulté le 1 février 2013)
  13. (fi) « Kolinlatukartta », www.mapline.fi (consulté le 30 janvier 2013)
  14. (fi) « Karttapaikka », maanmittauslaitos (consulté le 30 janvier 2013)
  15. (fi) Huttunen, T. (ed.), Koli – Maisema ja maankamara. Geologinen retkeilykartta ja opaskirja + carte 1:20 000, Kuopio, Geologian Tutkimuskeskus,‎ 2003, 74 p.
  16. (fi) « Kolin kansallispuiston geologinen retkeilykartta ja opaskirja valmistuivat », centre de recherche géologique (consulté le 30 janvier 2013)
  17. (fi) « Ski slopes Ukko-Koli and Loma-Koli » (consulté le 30 janvier 2013)
  1. Kolinuuron Kierros, p. 7
  2. Kolinuuron Kierros, p. 19
  3. Kolinuuron Kierros, p. 12

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fi) L. Lovén & H. Rainio (ed.), Kolin perintö - kaskisavusta kansallismaisemaan, Jyväskylä, Metsäntutkimuslaitos ja Geologian tutkimuskeskus, Gummerus,‎ 2000, 160 p. (ISBN 9514017390 et 9789514017391)
    • Taskinen, H, Vanhat pyhät uhripaikat p.40-47
    • J. Kohonen, J. Marmo & J. Vuollo, Kolin kallioperän syntyvaiheet p. 28-29
  • (fi) Huttunen, T. (ed.), Koli – Maisema ja maankamara. Geologinen retkeilykartta ja opaskirja + carte 1:20 000, Kuopio, Geologian Tutkimuskeskus,‎ 2003, 74 p.