Pantar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pantar
Pulau Pantar (id)
Vue aérienne de la partie méridionale de Pantar avec le Sirung dans les nuages.
Vue aérienne de la partie méridionale de Pantar avec le Sirung dans les nuages.
Géographie
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Archipel Petites îles de la Sonde
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 8° 23′ 15″ S 124° 06′ 00″ E / -8.3875, 124.1 ()8° 23′ 15″ S 124° 06′ 00″ E / -8.3875, 124.1 ()  
Superficie 728 km2
Point culminant Gunung Topaki (1 390 m)
Administration
Province Petites îles de la Sonde orientales
Kabupaten Alor
Démographie
Population 39 000 hab. (2010)
Densité 53,57 hab./km2
Plus grande ville Baranusa
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Pantar
Pantar

Pantar, en indonésien Pulau Pantar, est une des petites îles de la Sonde en Indonésie, c'est la deuxième île du kabupaten d'Alor après Alor proprement dite.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la province des petites îles de la Sonde orientales montrant Pantar au centre.

À l'est se trouvent Alor et d'autres îles de l'archipel. À l'ouest, le détroit d'Alor, qui la sépare des îles Solor. Au sud, il y a le détroit d'Ombai Strait et 72 km plus loin, l'île de Timor. Au nord s'étend la mer de Banda. Pantar a une longueur de 50 km du nord au sud, et sa largeur varie de 11 à 29 km in d'ouest en est. La superficie de l'île est de 728 km2.

Administrativement, l'île fait partie du kabupaten d'Alor dans la province des petites îles de la Sonde orientales. Les villes principales sont Baranusa et Kabir.

Pantar est plutôt plate, à l'exception d'une partie vallonnée dans le sud-est, qui culmine au Puncak Topaki à 1 318 m au-dessus du niveau de la mer. L'île est dominée par un volcan actif, le Sirung. Son climat est sec, avec de fortes pluies pendant la saison des pluies.

Économie[modifier | modifier le code]

La principale activité économique est une agriculture de subsistance qui produit du riz, du maïs, du coton et sur le littoral, des noix de coco. Il y a aussi de l'élevage en pâturage et dans les zones côtières, de la pêche en mer profonde. L'artisanat est constitué de tissage (ikat), de sculpture sur bois et de fabrication d'instruments de musique.

Langues[modifier | modifier le code]

On parle à Pantar le blagar, le lamma, le nedebang, le tereweng et le tewa, des langues de la famille des langues de Trans-Nouvelle-Guinée, ainsi que deux langues austronésiennes : l'alor, parlé également dans l'île voisine Alor, et le lamaholot, originaire de Florès mais parlé dans une enclave au nord de l'île[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Languages of Indonesia (Nusa Tenggara) », sur Ethnologue.com, SIL International,‎ 2009 (consulté le 29 novembre 2011)
  2. (en) « Languages maps of Indonesia (Nusa Tenggara) », sur Ethnologue.com, SIL International,‎ 2009 (consulté le 29 novembre 2011)