Panneau de signalisation routière temporaire en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les routes ouvertes à la circulation publique sont parfois affectées par des obstacles ou dangers dont l'existence est temporaire. Au sein des techniques d'exploitation qui visent à maintenir dans ces circonstances un certain niveau de service, la signalisation temporaire a pour objet d'avertir et de guider l'usager, afin d'assurer sa sécurité et celle du personnel et de favoriser la fluidité de la circulation.

Elle se présente sous forme de dispositifs destinés à signaler ces conditions temporaires de circulation.

Principes[modifier | modifier le code]

Les principes régissant la signalisation routière sont applicables à la signalisation temporaire. Cependant, la spécificité de la signalisation temporaire repose sur les principes complémentaires suivants :

Principe d'adaptation[modifier | modifier le code]

La signalisation temporaire doit être adaptée aux circonstances qui l'imposent, afin d'assurer la sécurité des usagers et du personnel, sans contraindre de manière excessive la circulation publique par des réductions importantes de la capacité de la route.

Principe de cohérence[modifier | modifier le code]

La signalisation temporaire peut donner des indications différentes de celles de la signalisation permanente. Les panneaux de signalisation permanente concernés doivent alors être masqués provisoirement, dans la mesure où cela est utile pour éviter une contradiction ou pour aider l'usager.

Principe de valorisation[modifier | modifier le code]

Dès lors que les mesures d'exploitation sont décidées, la signalisation temporaire doit pouvoir informer l’usager, influer sur son comportement, lui imposer éventuellement certaines restrictions. Le principe général de valorisation impose de rendre crédible aux usagers la situation annoncée. Il y a donc lieu de veiller à l'évolution de la signalisation temporaire, dans le temps et dans l'espace. En particulier la signalisation doit être enlevée dès lors qu'ont disparu les motifs ayant conduit à l'implanter.

Principes de concentration et de lisibilité[modifier | modifier le code]

La nécessité d'implanter des dispositifs parfois importants sur une distance relativement courte impose des contraintes particulières, pour éviter une surcharge et une perte de lisibilité.


Les panneaux et signaux[modifier | modifier le code]

On ne listera ci-après que les panneaux et balises de signalisation temporaire. Entrent également dans le cadre de la signalisation temporaire les marques temporaires sur la chaussée, la signalisation lumineuse temporaire et les panneaux brandis par le personnel agissant à titre de signaleurs.

le triangle de présignalisation[modifier | modifier le code]

Le triangle de présignalisation d'un véhicule en panne est le premier des signaux temporaires utilisé par l’usager de la route.

les panneaux de danger[modifier | modifier le code]

Ils sont de type AK  :

  • AK2 French road sign.svg AK2 - Cassis, dos d'âne
  • AK3 French road sign.svgAK3 - Chaussée rétrécie
  • AK4 French road sign.svgAK4 - Chaussée glissante
  • AK5 French road sign.svgAK5 - Travaux
  • AK14 French road sign.svgAK14 - Autres dangers
  • AK17 French road sign.svgAK17 - Annonce de signaux lumineux
  • AK22 French road sign.svgAK22 - Projection de gravillons
  • Signal AK30.svgAK30 - Bouchon
  • AK31 French road sign.svgAK31 - Accident
  • AK32 French road sign.svgAK32 - Annonce de nappes de brouillard ou de fumées épaisses

Les panneaux de prescription[modifier | modifier le code]

Tous les panneaux de prescription de type B peuvent être utilisés en signalisation temporaire. Certains le sont plus que d’autres comme les limitation de vitesse (B14).

Panneaux d’indication[modifier | modifier le code]

À titre exceptionnel, des panneaux de simple indication du type C peuvent être utilisés.

les panneaux et dispositifs spécifiques[modifier | modifier le code]

Trois piquets K5b

Ils sont du type K, KC ou KD, à savoir :

  • K1 : fanion annonçant un danger;
  • K2 : barrages de divers types, signalant la position de travaux ou de tout autre obstacle de caractère temporaire ;
  • K5 : signalisation de position des limites d'obstacles temporaires ou de chantier, qui comprend :
  • K5a : dispositif conique ;
  • K5B.svg K5b : piquet ;
  • K5c : balise d'alignement ;
  • K5D.svg K5d : balise de guidage ;

Ces dispositifs signalent le bord des obstacles et matérialisent la position des limites de chantier. Ils ne doivent pas être remplacés par des fûts métalliques, ceux-ci pouvant toutefois servir en tant que support d'éléments de glissières de sécurité destinées à assurer une limite physique de la zone laissée à la circulation.

  • K8 : signal de position d'une déviation ou de rétrécissement temporaire de chaussée ;
  • K10a.svg K10a et K10b.svg K10b  : signaux servant à régler manuellement la circulation ;
  • K14 : rubans qui matérialisent la délimitation d'un chantier ;
  • K15 : portique de présignalisation de gabarit limité ;
  • K16 : séparateur modulaire de voies servant à séparer de façon continue des voies de circulation ou délimiter une zone de chantier et assurer une fonction de guidage ;
  • KC1 absence signalisation horizontale.svg KC1 : panneau d'indication informant l'usager de la présence de chantiers importants ou de situations temporaires dont la nature est mentionnée par une inscription (circulation alternée, barrière de dégel, route barrée, etc...) ;
  • KD8e3.svg KD8 : panneau de présignalisation de changement de chaussée ;
  • KD9e3.svg KD9 : panneau d'affectation des voies ;
  • KD10e1.svg KD10 : annonce de la réduction du nombre de voies laissées libres à la circulation, sur routes à chaussées séparées ;
  • KD21 Marseille.svg KD21 : panneau de direction d'une déviation avec mention de la ville ;
  • KD21b.svg KD22 : panneau de direction d'une déviation ;
  • KD42.svg KD42 : panneau de présignalisation de déviation ;
  • KD43 : panneau de présignalisation courante ;
  • KD44 : encart à poser sur un D42 présignalant l'origine d'un itinéraire de déviation ou une intersection sur cet itinéraire ;
  • KD62 : panneau de confirmation de déviation ;
  • KD69 : panneau de fin de déviation
  • KD79 : panneau de signalisation complémentaire d’un itinéraire de déviation.

Les panneaux KD22, KD42, KD43 et KD 62, peuvent, le cas échéant, comporter le symbole KS1, défini en annexe, en lieu et place de la mention “Déviation”. L’encart KD44c et les panneaux KD69a et KD79a comportent le symbole KS1.

Les panonceaux KM[modifier | modifier le code]

Il s’agit de panonceaux associés aux panneaux temporaires de danger AK. Ils sont de mêmes types et sont désignés par les mêmes chiffres que les panonceaux correspondants de la signalisation permanente (cf. article 9-1 de la première partie de la présente instruction) ainsi :

  • le panonceau KM1 est un panonceau de distance analogue au panonceau M1 ;
  • le panonceau KM2 est un panonceau d'étendue analogue au panonceau M2 ;
  • KM9 sortie camions.svg le panonceau KM9 est un panonceau d'indications diverses analogue au panonceau M9. Il précise notamment la nature de l'obstacle temporaire ou du chantier ;

Sources[modifier | modifier le code]

  • Arrêté du 24 novembre 1967 modifié relatif à la signalisation des routes et des autoroutes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]