Panneau de signalisation routière de direction en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple de panneau de signalisation routière de direction en France

La signalisation routière de direction vise à donner aux usagers de la route les informations suffisantes pour d’une part se rendre d’un point à un autre, tant dans le cadre d’un trajet sur une longue distance que pour un trajet entre lieux proches. D’autre part, à un carrefour donné, elle permet de se situer par rapport aux localités les plus proches.


Schémas directeurs de signalisation[modifier | modifier le code]

Tout panneau de signalisation de direction doit être conforme au schéma directeur de signalisation de la zone dans lequel il est implanté : le schéma directeur départemental de signalisation en rase campagne s’il est en milieu interurbain ou le schéma communal ou intercommunal s'il est en milieu urbain. Ces schémas doivent eux-mêmes être cohérents avec le schéma directeur national de signalisation.

Un lieu générateur de trafic est dénommé « pôle ». Une agglomération, une zone d’activités ou industrielle sont des pôles.

Les grandes agglomérations et autres pôles générateurs d’importants trafics sont classés pôles verts. Sur la base de cette liste peuvent être classés “ liaisons vertes ” les itinéraires définis pour relier entre eux les pôles verts. Il existe, au sein de l'hexagone, environ 380 pôles verts, reliés par environ 40 000 km de routes, tous types confondus. Le schéma directeur national, constitué par la liste des pôles verts et les cartes des liaisons vertes, est approuvé par le ministre chargé des transports.

Ce schéma directeur national de signalisation directionnelle sert de référence à l'établissement de tous les autres schémas directeurs départementaux, intercommunaux ou communaux.

Les règles techniques concernant l’établissement des schémas directeurs de signalisation de direction et des projets de définition des signaux sont fixées dans une instruction interministérielle prise par le ministre chargé des transports et par le ministre de l’intérieur.

Types de panneaux[modifier | modifier le code]

Les différents types de panneau de signalisation de direction

Il existe dix types de panneaux de signalisation de direction.

  • Panneaux de position de type D20 : Ils indiquent la direction à suivre et la distance à parcourir et sont placés dans le carrefour de telle manière que la manœuvre éventuelle soit effectuée devant le panneau.
  • Panneaux de signalisation avancée de type D30 : Ils signalent l’endroit où l’usager doit commencer sa manœuvre pour s’orienter vers la direction indiquée par la flèche portée sur le panneau. Ces panneaux comportent une flèche de sortie oblique dirigée vers le haut ou vers le bas.
  • Panneaux de signalisation avancée d’affectation de voie de type Da30 : Ils indiquent à l’usager passant sous le panneau qu’il se trouve sur la voie correspondant à la direction suivie.
  • Panneaux de présignalisation de type D40 : Ils annoncent les directions desservies à la prochaine bifurcation, au prochain échangeur ou au prochain carrefour.
  • Panneaux de présignalisation d’affectation de voies de type Da40 : Ils matérialisent l’endroit où l’usager doit effectuer son choix pour emprunter la ou les voies qui le concerne.
  • Panneaux d’avertissement de type D50 : Ils sont destinés à alerter l’usager de la proximité d’un échangeur ou d’une bifurcation autoroutière.
  • Panneaux d’avertissement avec affectation de voies de type Da50 : Ils sont destinés à alerter l’usager de l’affectation des voies à proximité d’une bifurcation ou d’un échangeur.
  • Panneaux de confirmation de type D60 : Ils confirment les mentions desservies par la route sur laquelle ils sont implantés et leurs distances.
  • Panneaux de signalisation complémentaire de type D70.
  • Signalisation du caractère payant de certaines autoroutes ou certains ouvrages : Lorsque le mot « péage » est utilisé en complément des mentions signalées, il est inscrit dans un encart.

Couleurs des panneaux[modifier | modifier le code]

Les couleurs de fond utilisées en signalisation de direction sont définies en fonction soit de l’importance des mentions desservies, soit du caractère temporaire des indications de direction.

Bleu[modifier | modifier le code]

Le bleu est utilisé :

  • sur le domaine autoroutier, pour toutes les mentions desservies par l’autoroute;
  • sur le domaine routier, à partir du carrefour de point de choix entre la route et l’autoroute à péage, pour toutes les mentions desservies par l’autoroute ;
  • sur le domaine routier, pour les panneaux de rabattement vers l’autoroute.

Vert[modifier | modifier le code]

Le vert est utilisé pour la signalisation des pôles verts (agglomérations et autres pôles générateurs de trafic qui figurent sur la liste arrêtée à cet effet par le ministre chargé des transports) sur les itinéraires qui ont été définis pour les relier entre eux.

Le blanc est utilisé dans les autres cas.

Jaune[modifier | modifier le code]

Le jaune est utilisé pour des indications de direction à caractère temporaire ou d’exploitation. Ces panneaux à fond jaune sont toujours placés sous le dernier panneau ou registre sauf s’il existe des flèches d’affectation ou des dessins d’embranchement. Dans ce cas, la mention est inscrite dans un encart placé sous la dernière mention du panneau.

Les panneaux à fond bleu ou vert comportent des inscriptions et des listels blancs.

Les panneaux à fond blanc ou jaune comportent des inscriptions et des listels noirs.

Inscriptions[modifier | modifier le code]

Lorsque les indications correspondent à des mentions portées sur les panneaux de type EB (entrée ou sortie d’agglomération), les inscriptions sont en caractères droits majuscules (L1 ou L2). Dans les autres cas les inscriptions sont en caractères italiques (L4).

Les caractères droits majuscules (L2) ou italiques blancs (L4) sont utilisés sur les panneaux ou les cartouches à fonds foncés (bleu, vert ou rouge).

Les caractères droits majuscules (L1) ou italiques noirs (L4) sont utilisés sur les panneaux ou les cartouches à fond clair (blanc ou jaune).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Arrêté du 24 novembre 1967 modifié relatif à la signalisation des routes et des autoroutes.
  • Instruction interministérielle du 22 mars 1982 relative à la signalisation de direction.

Voir aussi[modifier | modifier le code]