Panneau de signalisation routière de localisation en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En signalisation routière française, les panneaux de localisation ont pour objet d’informer l’usager de la route ou du lieu sur lequel il se trouve. Leur codification commence par un E.

Les panneaux toponymiques[modifier | modifier le code]

Les panneaux de localisation de type E30 permettent de porter à la connaissance de l’usager le nom d’un cours d’eau ou autre lieu traversé par la route, à l’exclusion des agglomérations, qui sont identifiés par les panneaux EB10 ou EB20 d’entrée ou de sortie d’agglomération.

Panneau E31[modifier | modifier le code]

Route franchissant un lieu-dit
Panneau de lieu-dit sur une route départementale
Autoroute franchissant un col
Franchissement d’un col sur une autoroute

Le panneau E31 permet de localiser un lieu traversé par la route pour lequel il n’existe pas de panneau spécifique.

Il peut s’agir par exemple d’un lieu-dit, d’une forêt, d’un quartier, d’une réserve naturelle ou d’un col.

Ce panneau est à fond noir, l’inscription est de couleur blanche et est écrite en caractères italiques de type L4.

Panneau E32[modifier | modifier le code]

Le panneau E32 : localisation d’un cours d’eau.

Ce panneau est à fond noir, l’inscription (le nom du cours d’eau) et le pictogramme (à gauche du panneau) sont de couleur blanche.

Panneaux E33[modifier | modifier le code]

  • Panneau E33a : localisation d’un parc national, d’un parc naturel régional, d’une réserve naturelle ou d’un terrain du Conservatoire du littoral et des rivages lacustres ; panneau à fond marron, listel et inscription blancs ;
  • Panneau E33b : appartenance d'une commune à un parc national, à un parc naturel régional, à une réserve naturelle ou à une zone du Conservatoire du littoral et des rivages lacustres ; panneau à fond marron, listel et inscriptions blancs.

Panneaux E34[modifier | modifier le code]

Les panneaux E34a et E34b permettent de localiser une aire routière. Ils sont à fond noir et leur inscription est de couleur blanche.

Les panneaux E34c et E34d (anciennement E35a et E35b)[1] permettent de localiser une aire autoroutière. Ils sont à fond bleu et leur inscription est de couleur blanche.

  • Panneau E34a : localisation d’une aire routière ;
  • Panneau E34b : fin de localisation d’une aire routière (il comporte en plus une barre transversale rouge) ;
  • Panneau E34c (anciennement E35a) : localisation d’une aire autoroutière ;
  • Panneau E34d (anciennement E35b) : fin de localisation d’une aire autoroutière (il comporte en plus une barre transversale rouge).

Panneau E36[modifier | modifier le code]

Les panneaux E36a et E36b (distingués depuis l’arrêté du 6 décembre 2011[1]) permettent de localiser l’entrée d’un département ou d’une région administrative. Ces panneaux sont à fond bleu, le listel et son inscription (« département… » ou « région… ») sont de couleur jaune. Le logotype du département ou de la région sont à gauche du panneau.

Panneaux E37[modifier | modifier le code]

  • Panneau E37a : Indication du nom d’une œuvre d’art et de son auteur sur des voiries où la circulation des piétons est interdite ; panneau à deux registres à fond noir et inscriptions en caractères L5 blancs.
  • Panneau E37b : Indication du nom de l’auteur d’une œuvre d’art sur les voiries où la circulation des piétons est interdite ; panneau à fond noir et inscriptions en caractères L5 blancs[2].

Panneau E38[modifier | modifier le code]

Localisation des limites de gestion ou de concession d’un réseau autoroutier (panneau créé par l’arrêté du 6 décembre 2011[1]). Par exemple : « vous entrez sur… » et/ou « bonne route ».

Panneau E39[modifier | modifier le code]

  • Panneau E39 : localisation d’un État membre à la Communauté économique européenne ; panneau à fond bleu, inscription blanche et étoile jaunes[2],[3].

Les cartouches[modifier | modifier le code]

Les cartouches de type E40 permettent de localiser la voie sur laquelle les panneaux sont implantés. Ils sont placés au-dessus des panneaux concernés. Ils comportent l’identification de la voie composée d’une lettre et d’un numéro.

Il existe 6 panneaux de type E40, autrement appelés cartouches :

  • E41 à fond vert, caractérisant le réseau européen (il doit être placé à gauche de tous les autres cartouches existants) ;
  • E42 à fond rouge, caractérisant les routes et autoroutes du réseau national ;
  • E43 à fond jaune, caractérisant les réseaux départementaux ;
  • E44 à fond blanc, caractérisant les réseaux communaux ou ruraux ;
  • E45 à fond vert, caractérisant les réseaux forestiers ;
  • E46 caractérisant les rocades (panneau créé par l’arrêté du 6 décembre 2011[1]).

Les bornes et plaquettes[modifier | modifier le code]

Les bornes et plaquettes de repérage de type E50 permettent à l’usager de se repérer sur la route empruntée : elles comportent au minimum l’identification de la voie composée d’une lettre et d’un numéro, ainsi qu’un chiffre permettant le repérage longitudinal. On distingue les différents types suivants :

  • E51 pour les besoins des services d’entretien, d’exploitation et de police, comprenant uniquement l’inscription du point de repère ;
  • E52 pour les autoroutes et routes nationales ;
  • E53 pour les routes départementales ;
  • E54 pour les voies communales.

Elles peuvent être de types : a pour les bornes, b pour les bornes avec l’altitude, c pour les plaquettes.

La plaque de voirie urbaine[modifier | modifier le code]

Panneau désormais codifié E60 par l’arrêté du 6 décembre 2011[1], la plaque de rue est désormais un élément essentiel pour le repérage des usagers. La plaque comporte le nom de la voirie, mais il peut aussi être mentionné le nom de la commune, l’arrondissement, voire les numéros des immeubles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Arrêté du 24 novembre 1967 modifié relatif à la signalisation des routes et des autoroutes.
  • Instructions interministérielles sur la signalisation routière, 5e partie, articles 99-3, 99-4, 99-5 et 99-6.
  1. a, b, c, d et e « Arrêté du 6 décembre 2011 modifiant l’arrêté du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et des autoroutes (JO du 22 décembre 2011) », sur Légifrance
  2. a et b Panneau créé par arrêté du 11 février 2008
  3. Le libellé a été modifié par Arrêté du 10 avril 2009 modifiant l’arrêté du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et des autoroutes : Le panneau est lié à un État « membre » de la CEE et non uniquement « appartenant »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]