Pélagie-la-Charrette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pélagie-la-charrette)
Aller à : navigation, rechercher
Pélagie-la-Charrette
Auteur Antonine Maillet
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Éditeur éditions Grasset
Date de parution
Nombre de pages 314
ISBN 2246008204

Pélagie-la-Charrette est le septième roman d'Antonine Maillet, paru le aux éditions Grasset. Il fut récompensé la même année par le prix Goncourt donnant à son auteur la distinction d'être l'une des deux seules personnalités non européennes (avec Atiq Rahimi en 2008) à qui le prix fut décerné. Le roman est traduit par Philip Stratford et publié en anglais en 1982.

Historique[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle était dans les listes des favoris pour le prix Goncourt 1977 avec Les Cordes-de-bois, l'auteure acadienne se voit finalement décerner la principale récompense littéraire française en novembre 1979 pour ce roman[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1755, année de la déportation des Acadiens, Pélagie Bourg dite Le Blanc, veuve acadienne devenue esclave en Géorgie, décide de rejoindre l'Acadie, sa terre natale avec ses enfants. Après des années de misère, Pélagie s'achète une charrette. Accompagnée par ses enfants, le conteur Bélonie-le-Vieux et Célina, sage-femme boiteuse, elle part en 1770 à la rencontre de sa destinée. De plus en plus d'Acadiens se joignent à sa charrette. Pélagie se lance dans une longue odyssée de dix ans, faite d'amours et de dangers. De Charleston à Baltimore, à travers la vie de Pélagie, c'est tout son peuple qui vivra la guerre d'indépendance américaine et souffrira de la haine des protestants de Boston.

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du côté de chez Drouant : Le Goncourt de 1979 à 2002 émission de Pierre Assouline sur France Culture le 24 août 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • } Shirley Boudreau, Lucia Dutton, Carmen Gaudet, Sheila Henderson (et al.), Derrière la charrette de Pélagie : lecture analytique du roman d'Antonine Maillet Pélagie-la-Charrette, Presses de l'Université Sainte-Anne, Pointe-de-l'Église, 1984, 142 p.
  • L. Broccardo, « Quelques aspects de la traduction de Philip Strafford du roman d'Antonine Maillet, Pélagie-la-Charrette », in French studies in Southern Africa, 1996, no 25, p. 11-27
  • Céline Chauvin, Entre histoire et légende : les jeux d'écriture dans "Pélagie la Charette" d'Antonine Maillet, Université d'Aix-Marseille 1, 2000, 130 p. (Mémoire de maîtrise de Lettres)
  • J. Courcier, « Parlers poitevins et charentais dans Pélagie-la-Charrette d'Antonine Maillet », in Aguiaine. Revue de Recherches Ethnographiques St. Savinien, 1980, vol. 14, no 101, p. 400-403
  • Roselyne Deturche, La quête d'une identité nationale dans "Pélagie-La-Charrette" et "L'Oursiade" d'Antonine Maillet, Université Lumière-Lyon 2, 2001, 93 p. (Mémoire de maîtrise de Lettres modernes)
  • (en) Janet Giltrow et David Stouck , "Survivors of the Night": The Language and Politics of Epic in Antonine Maillet's Pélagie-la-charrette, in University of Toronto Quarterly, vol. 71, no 3, été 2002, p. 735-754
  • (en) M. Lacombe, « Narrative, Carnival, and Parody : Intertextuality in Antonine Maillet's Pélagie-la-Charrette », in Canadian literature, 1988, no 116, p. 43-56
  • E. M. Tanase, « Aspects phonétiques du français acadien d'après le roman d'Antonine Maillet, Pélagie-la-Charrette », in Revue roumaine de linguistique, 1986, vol. 31, no 5, p. 393-401

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Pélagie-la-Charrette Suivi par
Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano
Prix Goncourt
1979
Le Jardin d'acclimatation d'Yves Navarre