Ordo Templi Orientis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir OTO.
Ordo Templi Orientis
Autres appellations Ordre du Temple de l'Est,
Ordre des Templiers Orientaux
Création 1904
Créateur(s) Karl Kellner,
Theodor Reuss
Personnes-clés Aleister Crowley

L'Ordo Templi Orientis (O.T.O.) (« Ordre du Temple de l'Est » ou « Ordre des Templiers Orientaux ») est une organisation fraternelle et religieuse qui fut la première à accepter les principes et la loi de Thelema, qui est souvent résumée par la phrase : « Fais ce que tu veux sera le tout de la loi ». Les thélémites pensent que cette loi fut établie par le Book of The Law (Liber AL vel Legis ou Livre de la Loi) dicté à Aleister Crowley en 1904 au Caire par l'entité Aïwass. Sa structure est semblable à celle de la Franc-maçonnerie, avec une série d'initiations à des grades successifs. L'O.T.O. comprend également l'Ecclesia Gnostica Catholica ou Église Gnostique Catholique, qui représente la branche religieuse de l'ordre. L'O.T.O. prétend à 500000 membres dans 58 pays dont la moitié pour les seuls États-Unis. L'O.T.O est catalogué comme secte dans certains pays, notamment dans le rapport français parlementaire n°2468 [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le commencement[modifier | modifier le code]

La fondation de l'Ordo Templi Orientis fut l'œuvre du chimiste Karl Kellner (1851-1905), étudiant des doctrines de l'occulte et membre de plusieurs organisations secrètes. Il pensa avoir découvert la « clé » du secret de la Franc-maçonnerie dans les Mystère de la Nature eux-mêmes. Il aspira ensuite à créer une Academia Masonica qui unifierait les divers systèmes de la Franc-maçonnerie. Kellner, avec l'aide de Theodor Reuss (1855-1923), décida de nommer cette nouvelle organisation l'Ordre du Temple d'Orient.

En 1902, Reuss, avec Franz Hartmann et Henry Klein, obtint le droit de pratiquer le Rite Écossais, le Rite de Memphis et le Rite de Mizraïm (1), autorité qui lui sera confirmée en 1904 et en 1905. Ces rites, avec le Rite Swedenborgien, constituèrent le cœur du nouvel ordre ainsi établi. Lorsque Kellner mourut en 1905, Reuss assuma le contrôle absolu de l'O.T.O. en devenant le premier Outer Head of the Order (Chef Visible de l'Ordre).

Notes (1) C'est Yorker, aux prises avec des difficultés financières, qui vendit une patente à Reuss, Hartmann et Kelin leur donnant droit de créer une Loge Allemande pour l'Ancien et primitif rite de Memphis=Misraïm.

L'O.T.O. et Aleister Crowley[modifier | modifier le code]

Reuss rencontra Aleister Crowley et en 1910 (1) il admit celui-ci aux trois premiers degrés de l'O.T.O. Deux après seulement, Crowley fut chargé de la Grande-Bretagne et de l'Irlande avec la charge de X° de l'Ordre (dernier grade de l'O.T.O. conférant la contrôle sur une aire géographique déterminée)(2). Cet avancement allait de pair avec la communication des degrés maçonniques appelés Mysteria Mystica Maxima.

Aleister Crowley va alors étudier tous les documents de l'O.T.O. correspondant à la magie sexuelle et tenir un journal, Rex de arte regia. Il va ensuite réécrire tous les rituels de l'O.T.O. et la messe de l'Église Gnostique Catholique.

Vers 1914, Crowley décida d'intégrer Thelema dans le système de l'O.T.O. dont il révisa alors les rituels. Une nouvelle révision de ces rituels en 1918 en ôta tous liens avec les rituels de la Franc-maçonnerie.

Vers les années 1920-1921, les rapports entre Crowley et Reuss se détériorèrent, menant à l'auto-proclamation de Crowley en tant que nouveau « Chef Visible de l'Ordre ». Reuss mourut le 28 octobre 1923, et Crowley clamera alors que Reuss lui avait accordé les droits et pouvoirs en tant que successeur. Cette prétention sera souvent remise en cause par d'autres groupes se réclamant de l'héritage de Reuss (voir à ce sujet le site de Peter Koenig). Mais en 1925, il est proclamé Maître Suprême pour l'O.T.O.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la majorité des diverses branches de l'O.T.O. en Europe furent détruites et l'unique loge de l'O.T.O. encore activité fut alors l' Agapé Lodge en Californie. En 1942, Karl Germer fut désigné par Crowley comme son successeur à la tête de l'O.T.O., charge qu'il reprit effectivement à la mort de Crowley en 1947.

Notes :

(1)1912
(2) Il y avait neuf grades à l'O.T.O., le 10e grade avait une valeur administrative.

L'O.T.O. après Crowley[modifier | modifier le code]

Sous Germer, les activités de l'O.T.O. furent très réduites et peu d'initiations furent données. Il mourut en 1962 sans nommer de successeur. Il faudra attendre 1967 pour que Grady McMurtry, s'appuyant sur des lettres de Crowley, clame son droit à la direction de l'O.T.O. Il commença à initier de nouveaux membres en 1970 et enregistra l'ordre selon les lois de l'État de Californie le 26 mars 1979. L'ordre ayant dès lors la forme d'une société religieuse exemptée de taxes fédérales selon le code américain des impôts (IRS Code 501(c)3) en 1982. Grady McMurtry mourut en 1985. McMurtry avait demandé que les membres du Souverain Sanctuaire (membres du IXe Degré) élisent le prochain Chef Visible de l'Ordre, ce qu'ils firent en 1985 en élisant William Breeze qui prit alors le nom d'Hymenaeus Beta.

L'Initiation[modifier | modifier le code]

O.T.O. utilise un système de grades initiatiques proche de celui de la Franc-maçonnerie. Il existe treize degrés numérotés et douze non numérotés. Ces degrés sont répartis en triades (groupes de trois grades) : l'« Hermite », l'« Amoureux » et l'« Homme de la Terre ». L'admission à chaque degré de l'O.T.O. implique un serment rappelant celui de la Franc-maçonnerie.

Selon l'O.T.O., son but est d'instruire les individus, par l'utilisation de l'allégorie et des symboles, dans les mystères de la nature et d'assister chacun à découvrir sa véritable identité.

Le système :

  • Triade de l'Homme de la Terre
    • 0°—Minerval
    • I°—Homme & Frère / Femme & Sœur
    • II°—Magicien
    • III°—Maître Magicien
    • IV°—Parfait Magicien & compagnon de la Sainte Arche Royale d'Enoch
    • P.I.—Parfait Initié, ou Prince de Jérusalem
  • En dehors des Triades
    • Chevalier de l'Est et de l'Ouest
  • La Triade de l'Amoureux
    • V°—
      • Souverain Prince Rose-Croix, et Chevalier du Pélican et de l'Aigle
      • Chevalier de l'Aigle Rouge, et membre du Sénat des Chevaliers Philosophes Hermétiques
    • VI°—
      • Illustre Chevalier (Templier) de l'Ordre des Kadosch, et Compagnon du Saint-Graal
      • Grand Inquisiteur Commandeur, et Membre du Grand Tribunal
      • Prince du Royal Secret
    • VII°—
      • Theoreticus, et Très Illustre Souverain Grand Inspecteur Général
      • Mage de la Lumière, et Évêque de l'Ecclesia Gnostica Catholica
      • Grand-Maître de la Lumière, et Inspecteur des Rites et Degrés
  • La Triade de l'Hermite
    • VIII°—
      • Parfait Pontife des Illuminati
      • Epopte des Illuminati
    • IX°—Initié du Sanctuaire de la Gnose
    • X°—Rex Summus Sanctissimus
    • XI°—Initié du Onzième Degré
    • XII°—Frater Superior, et Chef Visible de l'Ordre

Structure[modifier | modifier le code]

  1. International Headquarters
    • Présidé par le Chef Visible de l'Ordre XII° (Frater Superior)
    • Suprême Conseil
    • Révolutionnaires
  2. Le Souverain Sanctuaire de la Gnose des IX°
  3. Le Secret Aréopage des Illuminati des VIII°
  4. Le Grand Tribunal des VI°
  5. La Grande Loge Nationale
    • Présidée par le Grand Maître National
    • Conseil Exécutif
  6. Le Suprême Grand Conseil
  7. Le Collège Electoral

Structure de l'O.T.O.[modifier | modifier le code]

Au niveau de la Triade de l'« Homme de la Terre », il existe trois niveaux de structures locales :

  1. Les Camps qui sont des structures de petite taille.
  2. Les Oasis qui peuvent initier jusqu'au III° Degré.
  3. Les Loges qui représentent les structures les plus grandes et qui peuvent célébrer les Messes Gnostiques et peuvent initier les membres jusqu'au IV°/P.I degré.

Liens externes[modifier | modifier le code]

L'O.T.O. sur le web[modifier | modifier le code]

Sites de référence sur le thélèmisme[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]