Ojkanje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le chant Ojkanje *
UNESCO logo.svg Patrimoine culturel immatériel
de l’humanité
Pays * Drapeau de la Croatie Croatie
Région * Europe et Amérique du Nord
Liste Nécessitant une sauvegarde urgente
Fiche 00320
Année d’inscription 2010
* Descriptif officiel UNESCO

Le chant Ojkanje est un chant polyphonique à deux voix principalement pratiqué dans l'arrière-pays dalmate des Alpes dinariques. « Le chant Ojkanje » a été inscrit en 2010 par l'UNESCO sur la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente car le nombre d’interprètes de ce chant a fortement diminué suite à la guerre de Croatie, à l'exode rural et à l'évolution des modes de vie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce chant a des origines antérieures aux peuples slaves. Une technique vocale similaire est connue au sud-ouest de la Bosnie-Herzégovine et dans les autres régions des Balkans[2]. Le terme Ojkanje est principalement utilisé depuis un article du compositeur Antun Dobronić publié en 1915 mais d'autres dénominations sont aussi employées comme vojkanje, treskanje, orcanje, zavijanje, groktenje, grohotanje, rozganje ou roždenje[2].

Technique vocale[modifier | modifier le code]

Le chant Ojkanje est pratiqué à l’extérieur et est donc chanté avec force[2]. Les chanteurs, hommes ou femmes, utilisent une technique de tremolos venant de la gorge[1] sur les syllabes oj, hoj, voj, ej ou aj[2]. Les mélodies sont essentiellement fondées sur la gamme chromatique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b UNESCO, « Le chant Ojkanje »
  2. a, b, c, d et e (en) Grozdana Marošević, « One-part Ojkanje-singing in the Historical Perspective », [Narodna umjetnost: Croatian Journal of Ethnology and Folklore Research], vol. 43, no 1,‎ juin 2006, p. 141-160 (lire en ligne)