Ogaden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

7° 17′ 00″ N 44° 18′ 00″ E / 7.283333, 44.3

Drapeau régional
Carte de l'Ogaden

L'Ogaden est une région au Sud-Est de l'Éthiopie, s'étendant sur 279 252 kilomètres carrés et où vivent 4 329 000 habitants. Frontalière de Djibouti, du Kenya et de la Somalie, majoritairement peuplée de Somalis de confession musulmane, la région est la cause de deux guerres entre l'Éthiopie et la Somalie, en 1963-1964 et en 1977-1978.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de la bataille de Chalenqo le 6 janvier 1887, le Shewa sous l'autorité de Menelik occupe le Harar. Il s'étend ensuite vers l'Est, dans l'Ogaden, et un fort est construit à Jijiga en 1890 ou 1891 [1].

Le Royaume-Uni établit un protectorat sur le Somaliand en 1898. La frontière entre les territoires britannique et éthiopien est abornée entre 1932 et 1934 [2].

En 1936, après l'occupation de l'Ethiopie par l'Italie, l'Ogaden est intégré à l'Africa orientale italiana et rattaché à la Somalie. Il est occupé par les Britanniques à partir de 1941. Cependant, la Grande-Bretagne reconnaît la souveraineté éthiopienne sur la région par les accords de janvier 1942 et décembre 1944 [3].

Une révolte en Ogaden en 1943 est réprimée par des troupes éthiopiennes soutenues par les Britanniques.

L'administration de la région est rendue à l'Ethiopie le 23 septembre 1948, sauf le Haud qui reste sous administration britannique jusqu'en 1954 [4]. En 1961, l'Ogaden devient une province éthiopienne distincte, toujours rattaché à Harar cependant [5].

Revendication somalienne[modifier | modifier le code]

Contours revendiqués d'une hypothétique «Grande Somalie» qui regrouperait les Somalis dans un seul État.

La Somalie revendique l'Ogaden depuis sa création le 1er juillet 1960 par l'union des colonies italienne et britannique. Un premier conflit, limité, l'oppose à l'Ethiopie entre octobre 1963 et février 1964. En juillet 1977, la République démocratique somalie envahit l'Ogaden et parvient à Dire Dawa. Cependant, l'intervention de troupes cubaines en février 1978 permet une victoire finale de l'Ethiopie.

Des mouvements armés sporadiques continuent à réclamer l'indépendance de l'Ogaden («Ogaden National Liberation Front») ou son rattachement à la Somalie («Western Somali Liberation Front»).

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La région Somali en Éthiopie.

L'Ogaden correspond environ à la région Somali de l'Ethiopie [6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tibebe Eshete [1989], «The early history of Jijiga, 1891-1920», in Proceedings of the Fourth Seminar of the Department of History, Addis Ababa University, 1989, p. 153-168.
  2. Clifford (E. H. M.) [1936], «British Somaliland-Ethiopian Boundary», The Geographical Journal, London, vol. 87, n°4 , pp. 289-302, sur JSTOR.
  3. Lewis (Ian Myrddin) [1965], The Modern History of Somaliland - From Nation to State, London, Weidenfeld & Nicolson, 234 p.
  4. Bahru Zewde [1991], A History of Modern Ethiopia - 1855-1974, London, Eastern African Studies, (2e éd. 1999), 244 p.
  5. Fontrier (Marc) [2004], «La crise de 1963-1964 en Ogadén», Annales d’Ethiopie, vol. 20, pp. 181-194, sur Persée
  6. Selon Hagmann (Tobias), Khalif (Mohamud H.), «La Région Somali d’Ethiopie», Politique africaine, n° 99, octobre 2005, pp. 43-62, «Les Somali bénéficient enfin d’une autonomie au sein de l’Ethiopie orientale».

Voir aussi[modifier | modifier le code]