Ninjas in Pyjamas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ninjas in Pyjamas
Image illustrative de l'article Ninjas in Pyjamas
Présentation
Alias NiP
Origine Drapeau de la Suède Suède
Création Juin 2000
Jeux Counter-Strike
Counter-Strike: Global Offensive
League of Legends
Site web www.nip-gaming.se

Ninjas in Pyjamas (abrévié NiP) est le nom d'une organisation suédoise de sport électronique connue pour les performances de ses équipes sur la scène Counter-Strike. L'équipe a refait surface en 2012[1] pour ensuite dominer la scène sur Counter-Strike: Global Offensive, gagnant la quasi-totalité des tournois en LAN la même année, à l'exception d'un seul, auquel ils n'avaient pas participé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ninjas in Pyjamas a, à l'origine, vu le jour en juin 2000, mais fût formé en tant qu'équipe en 2001, après plusieurs changements de nom et de composition[2].

Leur plus grand succès sur Counter-Strike est leur victoire aux mondiaux de la CPL de 2001, après une finale très serrée contre l'équipe X3 (vainqueur de l'équipe Team3D). Ils eurent ensuite des problèmes pour trouver des sponsors mais la solution se présenta en rejoignant la célèbre organisation SK Gaming. Ils furent connu sous les noms de « SK Scandinavie » et « SK Suède » durant leur contrat. Ils continuèrent sur leur succès et devinrent une force reconnue dans le milieu professionnel Counter-Strike. Ils totalisent des gains en tournoi d'environ 170 000 dollars en 2003[3],[4],[5],[6].

Avec la volonté de conserver une plus grosse part de l'argent des sponsors, ils décident de quitter SK Gaming en début 2005[7]. Plus tard, dans l'année, certains joueurs retourneront chez SK Gaming en laissant à Ninjas in Pyjamas le soin de trouver d'autres talents pour les remplacer.

Suite à ces divers problèmes, Emil "HeatoN" Christensen, avec son coéquipier et ami Tommy "Potti" Ingemarsson ainsi que les managers Peter Hedlund et Victor Lindgvist, reforment Ninjas in Pyjamas en tant qu'entreprise.

Le 10 août 2012, les Ninjas in Pyjamas annoncent leur retour en passant de Counter-Strike à Counter-Strike: Global Offensive. L'équipe est composée à présent de Patrik "f0rest" Lindberg (anciennement SK Gaming), Christopher "GeT_RiGhT" Alesund (anciennement SK Gaming), Richard "Xizt" Landström (anciennement Fnatic), Robin "Fifflaren" Johansson et Adam "friberg" Friberg. Les trois premiers joueurs sont issus de Counter-Strike 1.6 tandis que les deux derniers viennent de Counter-Strike: Source.

Durant l'année 2012, ils ont remporté tous les tournois en LAN auxquels ils ont participé, ainsi que la quasi-totalité des tournois internationaux en LAN ayant eu lieu, à l'exception d'un seul, auquel ils n'ont pu participer, gagné par ESC Gaming[8]. À noter qu'ils n'ont pas perdu un seul match, ni même une seule carte en LAN. Cela fait d'eux la meilleure équipe de l'année 2012 au niveau mondial, loin devant leurs plus sérieux concurrents VeryGames et ESC Gaming[9].

Le 29 juin 2014, les Ninjas in Pyjamas sont éliminés par les Virtus.Pro dans la demi-finale du lower bracket des ESEA Global Finals Saison 16. C'est la première fois que la formation Suédoise ne finit pas dans le top 4 d'une compétition en LAN sur Counter-Strike: Global Offensive.

Lors de la deuxième partie des LCS (League Championship Series) sur League of Legends, les NiP reprennent une la line up des CW (Copenhagen Wolves) pour intégrer les LCS Summer. Ainsi Deficio, Bjergsen, TheTess, Needgodbro et Svenskeren rejoignent les NIP, bien que tous ne soient pas titularisés au profit de Freeze, et Malunoo (ancien aAa).

Le 17 août 2014, les NiP remportent les ESL One Cologne 2014 sur Counter-Strike: Global Offensive contre Fnatic sur un score de 2-1 (16-11/8-16/16-13), et gagnent 100,000$[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Counter-Strike

  • 1er CPL Dallas, 2000
  • 1er CPL London, 2001
  • 1er CPL Berlin, 2001
  • 1er CPL World, 2001
  • 2e World Cyber Games, 2006

Counter-Strike: Global Offensive

  • 1er SteelSeries GO, 2012 [11]
  • 1er Dreamhack Valencia, 2012 [12]
  • 1er ESWC, 2012 [13]
  • 1er DreamHack Winter, 2012 [14]
  • 1er AMD Sapphire, 2012 [15]
  • 1er THOR Open, 2012 [16]
  • 1er NorthCon, 2012 [17]
  • 1er Mad Catz CS:GO Invitational, 2013 [18]
  • 1er TECHLABS Cup, 2013 [19]
  • 1er Copenhagen Games, 2013 [20]
  • 2e SLTV Starseries V finals, 2013 [21]
  • 1er RaidCall EMS One Spring finals, 2013 [22]
  • 1er ESEA Invite Season 13 Finals, 2013 [23]
  • 1er Svecup Västerås, 2013 [24]
  • 1er Swedish Championship, 2013 [25]
  • 1er DreamHack Summer, 2013 [26]
  • 3e - 4e RaidCall EMS One Summer, 2013 [27]
  • 1er Dreamhack Summer, 2014 [28]
  • 5e-6e ESEA Season 16 Global Finals [29]
  • 1er IronGaming RTX 2014 [30]
  • 6e-8e Gfinity3 LAN 2014 [31]
  • 1er ESL One Cologne 2014[32]

Gains en tournoi[modifier | modifier le code]

En 2012, les Ninjas in Pyjamas ont gagné environ 56 500 euros en prix de tournoi. Leur plus gros gain s'élève à environ 18 000 euros (150 000 couronnes) pour leur victoire à la DreamHack Winter 2012.

Composition[modifier | modifier le code]

Counter-Strike: Global Offensive[modifier | modifier le code]

L'équipe est restée la même depuis que NiP a commencé Counter-Strike: Global Offensive. Elle est composée des membres suivants :

  • Drapeau de la Suède Christopher Alesund | Christopher « GeT_RiGhT » Alesund
  • Drapeau de la Suède Patrik Lindberg | Patrik « f0rest » Lindberg
  • Drapeau de la Suède Richard Landström |Richard « Xizt » Landström
  • Drapeau de la Suède Robin Johansson |Robin « Fifflaren » Johansson
  • Drapeau de la Suède Adam Friberg |Adam « friberg » Friberg

League of Legends[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la France Hugo "Dioud" Padioleau – Support
  • Drapeau de la République tchèque Aleš “Freeze” Kněžínek – AD Carry
  • Drapeau de la Russie Alex "Alex Ich" Ichetovkin - Middle
  • Karim "ImSoFresh Bbahla - Jungle
  • Drapeau de la France Lucas « Cabochard » Simon-Meslet - Top

Records[modifier | modifier le code]

Counter-Strike: Global Offensive[modifier | modifier le code]

Depuis leurs débuts sur Counter-Strike: Global Offensive, les Ninjas in Pyjamas ont dominé la scène professionnelle, en restant invaincu en LAN jusqu'au 5 avril 2013, où ils subissent leur première défaite par l'équipe russe-ukrainienne Virtus.pro sur le score final de 2-0 (16-14 16-10)[33]. Ils ont également gagné tous les tournois internationaux en LAN de l'année 2012, à l'exception des phases finales des SLTV StarSeries IV, auxquelles ils n'ont pu participer. Ils détiennent logiquement de nombreux records.

LAN[modifier | modifier le code]

  • Titres : 15
  • Titres internationaux : 7
  • Titres consécutifs : 10 (série stoppée par Virtus.pro)
  • Titres internationaux consécutifs : 7
  • Finales : 16
  • Finales consécutives : 16 (série stoppée par Virtus.pro)
  • Matchs gagnés : 78
  • Cartes gagnées : 124
  • Matchs gagnés consécutifs : 58 (série stoppée par Virtus.pro)
  • Cartes gagnées consécutives : 87 (série stoppée par Virtus.pro)

Le plus impressionnant étant probablement leur record d'invincibilité en LAN ayant duré presque 8 mois. Il est de 58 victoires, 0 égalité, 0 défaite (par match) et 87 victoires, 0 égalité, 0 défaite (par carte). Cela constitue un record absolu, toutes versions de Counter-Strike confondues.

Rivalités[modifier | modifier le code]

Bien qu'ayant dominé la scène internationale, Ninjas in Pyjamas ont joué contre de nombreuses équipes talentueuses au fil des tournois. Voici une courte liste des adversaires qu'ils ont rencontré le plus souvent, ainsi que le bilan de leurs face à face.

Drapeau de la Russie Virtus.pro[modifier | modifier le code]

Virtus.pro est la première équipe à battre NiP en LAN, stoppant ainsi leur série d'invincibilité le 5 avril 2013 lors des SLTV starseries V finals, ainsi que leur série de titres remportés, en les battant à nouveau en finale[21]. Ils ont auparavant disputé d'autres matchs toujours serrés au score. Ils se sont notamment rencontrés lors des Copenhagen Games 2013 et de l'événement TECHLABS 2013, où NiP s'était imposé pour prendre le titre. Ils éliminent de nouveau NiP en demi-finale des RaidCall EMS One Summer 2013 Finals, sur le score de 2-1, après avoir perdu la première carte.

LAN Drapeau de la Suède NiP Drapeau de la Russie Virtus.pro
Finales 1 1
Matchs 4 3
Cartes 7 6
Manches 190 171

Drapeau de la France VeryGames[modifier | modifier le code]

L'équipe française VeryGames (VG) a été considérée par beaucoup comme la deuxième meilleure équipe au monde sur Counter-Strike: Global Offensive en 2012. Elle a terminé en finale quatre fois consécutivement dans des tournois internationaux. NiP fut leur adversaire dans chacune d'entre elles, et remporta toutes leurs confrontations[15],[12],[13],[14]. Ils s'affrontèrent pour la première fois en 2013 en LAN aux Copenhagen Games, en quart de finale de l'arbre des vainqueurs. Ils se rencontrent en finale de l'arbre des vainqueurs aux ESEA Invite Season 13 Finals à Dallas, qui est la plus serrée de toutes leurs confrontations, mais NiP parvint malgré tout à s'en sortir sur le score de 2-0 (16-14 16-14)[34].

LAN Drapeau de la Suède NiP Drapeau de la France VG
Finales 4 0
Matchs 7 1
Cartes 14 2
Manches 239 159

Drapeau de la Pologne ESC Gaming[modifier | modifier le code]

ESC Gaming (ESC) fut l'une des meilleurs équipes Counter-Strike: Global Offensive en 2012, en gagnant le seul tournoi international en LAN auquel ni NiP ni VeryGames ne pouvaient participer[8], ainsi qu'en atteignant une finale d'un tournoi LAN majeur (Northcon 2012) qu'ils perdirent face à Ninjas in Pyjamas[17]. En 2013, ils ont également atteint une demi-finale au Mad Catz CS:GO Invitational où, là encore, NiP prit l'avantage pour ensuite aller remporter le titre international face à Anexis[35],[18].

LAN Drapeau de la Suède NiP Drapeau de la Pologne ESC
Finales 1 0
Matchs 5 0
Cartes 8 0
Manches 128 66

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Équipe[modifier | modifier le code]

LAN En ligne Total
Titres 15
Finales jouées 16
Matchs gagnés 78
Matchs égalisés 0
Matchs perdus 4
Cartes gagnées 124
Cartes égalisées 0
Cartes perdues 10
Manches gagnées 2 081
Manches perdues 1 056

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.vakarm.net/news/read/Les-Ninjas-in-Pyjamas-renaissent/2305
  2. CS history: NiP, The E-Sport Entertainment Association
  3. As SK.SWE, NiP won €5,000 in Cannes
  4. another €5,000 at Copenhagen
  5. $60,000 at the summer championships
  6. $30,000 at the winter championships, and every CPL event that year.
  7. HeatoN speaks out on NiP, SK Departure
  8. a et b http://www.hltv.org/news/9796-esc-gaming-win-sltv-starseries-iv
  9. http://www.hltv.org/news/9668-csgo-team-ranking-december-2012
  10. http://www.hltv.org/news/13070-nip-win-esl-one-cologne-2014
  11. http://www.hltv.org/news/8995-nip-triumph-at-steelseries-go
  12. a et b http://www.hltv.org/news/9149-nip-over-vg-to-win-dh-valencia
  13. a et b http://www.hltv.org/news/9472-fifflaren-i-am-speechless
  14. a et b http://www.hltv.org/news/9611-nip-triumph-at-dhw-over-verygames
  15. a et b http://www.hltv.org/news/9664-nip-over-vg-2-0-wins-amd-sapphire
  16. http://www.hltv.org/news/9709-nip-wins-thor-open-2012
  17. a et b http://www.hltv.org/news/9753-nip-see-off-esc-to-win-northcon
  18. a et b http://www.hltv.org/news/10109-nip-wins-mad-catz-csgo-invitational
  19. http://www.hltv.org/news/10288-nip-see-off-virtuspro-to-win-techlabs
  20. http://www.hltv.org/news/10377-nip-win-copenhagen-games-2013
  21. a et b http://www.hltv.org/news/10467-virtus-over-nip-to-win-sltv-finals
  22. http://www.hltv.org/news/10521-nip-win-raidcall-ems-one-finals
  23. http://www.hltv.org/news/10584-nip-see-off-quantic-to-win-esea-finals
  24. http://www.hltv.org/news/10741-nip-win-svecup-vsters
  25. http://www.hltv.org/news/10832-nip-win-swedish-championship-2013
  26. http://www.hltv.org/news/10840-nip-win-dreamhack-summer-2013
  27. http://www.hltv.org/news/10900-virtuspro-to-ems-one-final-over-nip
  28. http://www.hltv.org/news/12612-nip-see-off-navi-to-win-dh-summer
  29. http://www.hltv.org/news/12699-virtuspro-knock-out-nip-from-esea
  30. http://www.hltv.org/news/12764-nip-win-irongaming
  31. http://www.hltv.org/news/12937-dignitas-eliminate-nip
  32. http://www.hltv.org/news/13070-nip-win-esl-one-cologne-2014
  33. http://www.hltv.org/news/10452-virtuspro-takes-down-nip-2-0-at-sltv
  34. http://www.hltv.org/news/10574-nip-deny-vg-with-two-16-14-wins
  35. http://www.hltv.org/news/10100-nip-to-grand-final-after-esc-scare

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]