Nguyễn Văn Thinh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nguyễn Văn Thinh (né en 1888 et mort le 10 novembre 1946 à Saïgon, aujourd'hui Hô-Chi-Minh-Ville) est un homme politique vietnamien, qui fut en 1946 le premier président de la République autonome de Cochinchine, dans la partie la plus méridionale du Viêt Nam à l'est du Cambodge, qui sera renommée République du Sud Viêt Nam en 1947 et deviendra en 1955 la République du Viêt Nam (en vietnamien, Việt Nam Cộng Hòa).

Biographie[modifier | modifier le code]

Nguyễn Văn Thinh est citoyen français. Il entre en politique en 1926 en rejoignant le Parti constitutionnaliste et fonde le Parti démocratique cochinchinois en 1937. Il devient chef du gouvernement provisoire le 26 mars 1946.

Le 1er juin 1946, l'amiral Thierry d'Argenlieu, haut-commissaire de France en Indochine, suscite la proclamation d'une république autonome de Cochinchine sous la présidence du docteur Nguyễn Văn Thinh. Parce que la formation de ce gouvernement viole un accord préalable d'organiser un référendum sur l'avenir de la Cochinchine, de nombreux Vietnamiens le considèrent comme un traître.

En outre, celui-ci ressent très mal les négociations directes que les Français mènent avec le Việt Minh, en ignorant son gouvernement, estimant qu'elles lui font fait perdre la face : « Je suis obligé de jouer une farce », déclare-t-il à ce sujet.

Quelques mois après son entrée en fonction, il se suicide dans son bureau le 10 novembre 1946. Son secrétaire particulier le découvre pendu à une poutre avec un fil de cuivre autour du cou.

Sources[modifier | modifier le code]