Naoto Tajima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Naoto Tajima (gauche) avec Jesse Owens (milieu) et Luz Long (droite) lors de la remise des médailles des Jeux olympiques de 1936.

Naoto Tajima, né le 15 août 1912 à Iwakuni et décédé le 4 décembre 1990, était un athlète japonais qui a été champion olympique. Il a été le premier à dépasser la marque de 16 mètres en triple saut. Son poids de forme était de 67 kg pour 1,78 m

Tajima a participé à ses premiers Jeux olympiques d'été en 1932 en terminant sixième du saut en longueur avec 7,15 m. En 1934, il remportait le titre en longueur et terminait troisième du triple saut aux jeux d'extrême Orient.

Aux Jeux olympiques d'été de 1936, le 4 août en finale du saut en longueur, remportait le bronze derrière l'Américain Jesse Owens et l'Allemand Luz Long. Il avait une marge de dix centimètres sur les deux quatrièmes, l'Allemand Wilhelm Leichum et l'Italien Arturo Maffei.

Le 6 août 1936 se déroulait la finale du triple saut. Vingt-trois athlètes avaient franchi la limite de qualifications de 14 mètres, parmi eux, le détenteur du record du monde, l'Australien Jack Metcalfe. Après trois essais, dix-sept athlètes étaient éliminés dont Luz Long. Tajima était en tête avec 15,76 m devant Metcalfe (15,50 m) et le deuxième Japonais Masao Harada (15,45 m). Au quatrième essai, Tajima améliorait le record du monde en sautant à 16,00 m et devenait champion olympique. À son dernier essai, Harada sautait à 15,66 m pour s'assurer l'argent.

Tajima sauta encore 14,81 m en 1938 puis arrêta sa carrière. Son record du monde a tenu jusqu'en 1951. Naoto Tajima a été le troisième Japonais champion olympique du triple saut consécutivement.
Trois jours après son sacre olympique, le Coréen Son Ki-chong sous le nom de Kitei Son remportait le titre sur le marathon. Il fallut ensuite attendre les Jeux olympiques d'été de 2000 et la victoire de Naoko Takahashi à Sydney pour que le Japon regagne un titre olympique en athlétisme.

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]