Némèse Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Némèse Garneau (né le 15 novembre 1847 à Sainte-Anne-de-la-Pérade, mort le 16 novembre 1937 à Québec) était un homme d'affaires et un homme politique du Québec, au Canada.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Jean-Baptiste Garneau, médecin, et de Marie-Nathalie Rinfret, il fit ses études à Sainte-Anne de la Pérade et à Québec. Il a épousé Élodie Plamondon le 24 octobre 1870 à Québec. Ils eurent un fils, Jules. Il a épousé en secondes noces Marie-Anne Paradis le 2 juillet 1921 à Québec.

Affaires[modifier | modifier le code]

Il débuta comme marchand et travailla au service plusieurs maisons de commerce (A. Merrill and Co., Laird and Telfer, Thomas Laidlaw). De 1870 à 1877, il fut copropriétaire d'un commerce à Québec, associé à William Fyfe. En 1878, il fonda la maison Au bon marché, qu'il dirigea jusqu'en 1897, associé à F.X. Peticlerc. Il fut président de la Compagnie de pulpe de Chicoutimi. Il fut vice-président de la Compagnie des pouvoirs d'eau de Chicoutimi. Il fut Président de Les Prévoyants du Canada lors de la fondation de cette compagnie en 1909. Il fut directeur de la Banque provinciale du Canada de 1910 à 1925 et un des directeurs du Trans Canada Railway.

Il fut propriétaire d'une ferme à Sainte-Foy, lauréat du Mérite agricole en 1895, président de la Société des éleveurs de la province de Québec, membre du Conseil d'agriculture de la province de Québec de 1897 à 1929 et de la Société d'industrie laitière, vice-président de la Société de colonisation du Québec.

Politique[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection générale du 11 mai 1897, il fut élu député libéral de la circonscription de Québec (comté) à l'Assemblée législative du Québec et il fut réélu par acclamation lors de l'élection générale du 7 décembre 1900. Le 5 juin 1901, il fut nommé membre du Conseil législatif du Québec pour la division de Shawinigan, poste qu'il occupa jusqu'à son décès en 1937. Le 1er mars 1905, il fut nommé ministre de l'Agriculture dans le gouvernement de S.-N. Parent, poste qu'il occupa jusqu'au 23 mars 1905.

En 1916, il fut fait commandeur de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand. Après son décès, à l'âge de 90 ans, il fut inhumé au cimetière Notre-Dame-de-Belmont de Sainte-Foy (Québec).

Lien externe[modifier | modifier le code]