Mikhaïl Kalatozov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mikhaïl Kalatozov

Nom de naissance Mikheïl Konstantines dze kalatozishvili
მიხეილ კონსტანტინეს ძე კალატოზიშვილი
Naissance
Tiflis (actuellement Tbilissi, Drapeau de la Géorgie Géorgie), Empire russe
Nationalité Drapeau Soviétique
Décès (à 69 ans)
Moscou, Union soviétique
Profession Réalisateur
Films notables Quand passent les cigognes,
Soy Cuba

Mikhaïl Konstantinovitch Kalatozov (en russe : Михаил Константинович Калатозов) ou Mikheïl Konstantines dze kalatozishvili (en géorgien : მიხეილ კონსტანტინეს ძე კალატოზიშვილი) est un réalisateur d'origine géorgienne né le dans l'Empire russe à Tiflis (actuellement Tbilissi, Géorgie) et décédé le à Moscou. Il est célèbre pour avoir réalisé Quand passent les cigognes (Palme d'Or du Festival de Cannes en 1958) et Soy Cuba.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études d'économie, il reçoit en 1937 le diplôme de l'Académie des Arts de Leningrad. Il débute au cinéma comme acteur puis poursuit comme opérateur pour des films comme Guioulli en 1927 ou Le Sel de Svanétie en 1930. En 1932, son film La griffe dans la botte ou Le clou dans la botte est interdit. De 1941 à 1945, il est attaché culturel à Los Angeles et de 1946 à 1948, il est vice-ministre du cinéma de l'URSS. Il remporte la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1958 avec Quand passent les cigognes. Son film Soy Cuba traitant de la révolution cubaine est oublié puis est redécouvert dans les années 1990. En 1967, il est réalisateur aux studios Mosfilm.

Il est le père de Giorgi Kalatozishvili et le grand-père du réalisateur Mikheil Kalatozishvili.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Tombe de Kalatozov au cimetière de Novodiévitchi

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Films de fiction
Documentaires

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]