Matsigenka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Matsigenka (Machigenga, Machiguenga, ou Matsigenga) sont un peuple indigène du sud-est du Pérou. Ils vivent dans la jungle à l'est du Machu Picchu, près de la frontière de la Bolivie et du Brésil[1],[2]. Ils sont petits mais solidement bâtis, avec des traits larges, et très rarement gros[2]. Ce sont des chasseurs-cueilleurs, mais ils font aussi des cultures sur brûlis. Leur principale culture est le manioc, et leur principale source de protéines un gros rongeur, le paca (Agouti paca), mais durant la saison sèche, ils se livrent aussi à la pêche[2].

Vie sociale[modifier | modifier le code]

Les femmes se marient en moyenne vers 16 ans, et ont en moyenne de huit à dix grossesses. Comme dans de nombreuses sociétés tribales, le taux de mortalité infantile est élevé[2]. Pendant les repas, les hommes mangent toujours les premiers, les femmes et les enfants se partageant ce qui reste. Les Matsigenka se soignent en utilisant une grande variété de plantes, mais sont très sensibles aux maladies infectieuses en provenance du monde extérieur[2]. Leur taux d'alphabétisation varie de 30 à 60 %[3].

Ils portent une tunique appelée cushmas, au col en V pour les hommes et droit pour les femmes[4]. Leurs huttes ont une armature de tronc de palmiers, avec un toit en palmes[4]. Chaque famille étendue est dirigée par un chef autoproclamé[4]. Les Matsigenka croient aux esprits maléfiques et sont classés comme animistes[4].

Langue[modifier | modifier le code]

La langue Matsigenka appartient au groupe Campa des langues Maipuran (langues arawakiennes), parlé par environ 12 000 personnes au Pérou[3],[5]. Il existe deux dialectes Matsigenka, le Matsigenka proprement dit et le Nomatsigenga[5]. Ils parlent aussi le Caquinte, une autre langue Maipuran du sud[5], dont ils ne sont pas les seuls locuteurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. PBS, « Native People of the Manu », Public Broadcasting Service,‎ 2008 (consulté le 14 janvier 2009)
  2. a, b, c, d et e Ehtan Russo, M.D., « The Machiguenga: Peruvian Hunter-Gatherers », Weston A. Price Foundation,‎ September 7, 2002 (consulté en 14 janvier 2009)
  3. a et b Gordon, Raymond G., Jr. (ed.), « Ethnologue: Languages of the World, Fifteenth edition », SIL International (consulté en 14 janvier 2009)
  4. a, b, c et d CERT, « Machiguenga Indians », Christian Emergency Relief Team,‎ 2008 (consulté en 14 janvier2009)
  5. a, b et c Native Languages of the Americas, « Machiguenga Indian Language », native-languages.org,‎ 2007 (consulté le 14 janvier 2009)

Source de traduction[modifier | modifier le code]