Mathieu Drujon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mathieu Drujon
Image illustrative de l'article Mathieu Drujon
Mathieu Drujon lors des Quatre jours de Dunkerque 2011
Informations
Nom Drujon
Prénom Mathieu
Date de naissance 1er février 1983 (31 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe amateur
-2004
Fin 2004

2005
Fin 2005
Vendée U-Pays de la Loire
Brioches la Boulangère (stagiaire)
UC Nantes Atlantique
La Française des Jeux (stagiaire)
Équipe professionnelle
2006-2007
2008-2010
2011
2012
2013
Auber 93
Caisse d'Épargne
BigMat-Auber 93
Auber 93
BigMat-Auber 93

Mathieu Drujon, né le 1er février 1983 à Troyes, est un coureur cycliste français. Professionnel de 2006 à 2013, il a été membre de l'équipe BigMat-Auber 93 avec son frère Benoît.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mathieu Drujon commence le cyclisme à l'âge de 12 ans au club aubois de l'UVCAT. Son grand-père Henri Wasilewski, un Polonais ayant immigré en France, a été coureur cycliste durant les années 1950[1]. Son père et son oncle ont également pratiqué ce sport[2].

Membre de l'équipe amateur Vendée U-Pays de la Loire en 2004, il est stagiaire en fin de saison dans l'équipe professionnelle Brioches La Boulangère, dont Vendée U-Pays de la Loire constitue la réserve[3]

En 2005, Mathieu Drujon rejoint l'UC Nantes Atlantique, autre équipe de première division nationale, qui gagne cette année-là la coupe de France des clubs[4]. En fin de saison, il est à nouveau stagiaire dans une équipe professionnelle, La Française des Jeux.

Mathieu Drujon devient coureur professionnel en 2006 au sein de l'équipe continentale française Auber 93. Durant cette saison, il gagne une étape du Circuit des plages vendéennes, course du calendrier national français[5], et est deuxième du Grand Prix Cristal Énergie, troisième de la Classic Loire Atlantique et sixième du Grand Prix de Fourmies. L'année suivante, il se classe troisième du Tour de Vendée et de Paris-Mantes-en-Yvelines (où Auber 93 réalise un triplé en plaçant Niels Brouzes et Maxime Méderel aux deux premières places), huitième de la Route Adélie de Vitré, dixième du Grand Prix de la ville de Rennes.

En 2008, il est recruté par l'équipe ProTour espagnole Caisse d'Épargne. Il en est membre jusqu'à la fin de la saison 2010. Pendant ces trois années, il a essentiellement un rôle de coéquipier pour ses leaders. Il épaule notamment José Joaquín Rojas lors de ses sprints. Il peut tenter sa propre chance lors de certaines courses. Il ne gagne pas durant son passage à la Caisse d'épargne. Il se classe 26 fois parmi les dix premiers (12 en 2008, 8 en 2009 et 6 en 2010)[6]. Il ne participe à aucun grand tour, ce qui constitue, avec l'absence de victoire, l'un de ses déceptions à l'issue de ses trois saisons avec la Caisse d'Épargne. Il regrette également un programme de course insuffisant.

L'équipe Caisse d'Épargne change de sponsor et de nom à l'issue de la saison 2010, la banque française Caisse d'épargne ne renouvelant pas son partenariat. Les coureurs français ne sont pas conservés. Mathieu Drujon s'engage pour 2011 avec l'équipe continentale BigMat-Auber 93 et l'intention de gagner une première course du calendrier international de l'UCI Europe Tour afin de retrouver une équipe ProTour l'année suivante[7].

Après de multiples places d'honneur en 2011 et 2012, il parvient à ses fins au début de l'année 2013 en remportant la Classic Sud Ardèche. En fin de saison 2013, son contrat n'est pas prolongé par son équipe. Ne trouvant pas d'autre formation pour 2014, Drujon annonce la fin de sa carrière professionnelle[8].

Il s'engage au printemps 2014 avec le VC Toucy où il rejoint son frère Benoît.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Robin des Champs ! », sur lunion.presse.fr,‎ 29 juillet 2010 (consulté le 2 octobre 2010)
  2. « Mathieu Drujon « Auber va me servir de tremplin » », sur cyclismag.com,‎ 4 janvier 2006 (consulté le 2 octobre 2010)
  3. « Précision : Drujon stagiaire chez La Boulangère », sur cyclismag.com,‎ 7 août 2004 (consulté le 2 octobre 2010)
  4. « Le Team U, antichambre du monde professionnel », sur 20minutes.fr,‎ 14 décembre 2005 (consulté le 2 octobre 2010)
  5. « Plages Vendéennes, l'âge de la maturité », sur cyclismag.com,‎ 12 février 2006 (consulté le 2 octobre 2010)
  6. « Mathieu Drujon », sur cqranking.com (consulté le 2 octobre 2010)
  7. « Mathieu Drujon : « Ce n'est pas un retour en arrière » », sur cyclismag.com,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 2 octobre 2010)
  8. Alexandre Mignot, « Mathieu Drujon raccroche le vélo, à 30 ans », sur cyclismactu.net,‎ 13 octobre 2013
  9. « Addendum: Le sans-faute de Vendée U », sur cyclismag.com,‎ 19 février 2004 (consulté le 2 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :