Mahmoud Ahmed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mahmoud Ahmed

Description de cette image, également commentée ci-après

Mahmoud Ahmed avec le Either/Orchestra à l'Université de Denver le 14 février 2009

Informations générales
Naissance 8 mai 1941 (73 ans)[1]
Addis-Abeba
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Genre musical Éthio-jazz, musique du monde
Années actives depuis les années 1960
Labels Buda Musique

Mahmoud Ahmed (en amharique : ማሕሙድ ኣሕመድ), né le 8 mai 1941 à Addis-Abeba, est un chanteur éthiopien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mamoud Ahmed naît dans le quartier Mercato à Addis-Abeba[1]. Après avoir été cireur de chaussures, il devient l'homme à tout faire du club Arizona à Addis-Abeba dans les années 1960 où rapidement il commence à chanter ses premières chansons, mélange de musique éthiopienne sous influence du rock et du jazz occidentaux[2]. Il débute alors une carrière avec l'Orchestre de la Garde impériale et devient, avec Mulatu Astatke, l'un des chefs de file de l'éthio-jazz, et de l'Afro jazz notamment grâce au succès de l'album Erè Mèla Mèla (1975) au milieu des années 1970 pendant la période du dictateur Mengistu Haïlé Mariam qui peu à peu limitera la culture et l'édition d'album de musique[3].

Mahmoud Ahmed a également chanté avec l'Ibex Band, le Venus Band, le Walias Band, le Badume's Band et le Roha Band tout au long de sa carrière[2]. Il est redevenu — après une période d'oubli relatif qui dure jusqu'en 1986 — l'un des plus importants chanteurs éthiopiens en Europe et aux États-Unis notamment sous l'impulsion de la collection Éthiopiques du label Buda Musique qui réédita les enregistrements de nombreux musiciens éthiopiens[2].

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

Mahmoud Ahmed publie ses premiers enregistrements 45 tours en Éthiopie dans les années 1960. Son premier album 33 tours Almaz date de 1973, suivi en 1975 de Erè Mèla Mèla qui sera son plus grand succès, notamment après sa parution en Europe en 1986[4],[2]. La discographie suivante ne regroupe que les disques parus en Occident :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Livret du disque Éthiopiques Volume 6 - Almaz 1973, p.8
  2. a, b, c et d Mahmoud Ahmed sur Mondomix le 2 mai 2003.
  3. Mahmoud Ahmed, portrait - Histoire d'un crooner éthiopien par Sandrine Le Basque dans Première le 14 septembre 2007.
  4. Livret du disque Éthiopiques Volume 7 - Erè Mèla Mèla 1975, p.7-11

Sur les autres projets Wikimedia :