Madame Antoine Meilland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
‘Madame A. Meilland’
Image illustrative de l'article Madame Antoine Meilland

Type Hybride de thé
Obtenteur Francis Meilland
Pays France
Année 1935 - 1939
Synonymes ‘Peace',
‘Gloria Dei',
‘Gioia'

‘Madame Antoine Meilland’, hybride de thé connu dans les pays anglophones sous le nom de ‘Peace’ et dans les pays germanophones sous le nom de 'Gloria Dei', est l'un des rosiers cultivés les plus célèbres de tous les temps. Il a été dédié par son créateur à sa mère, née Claudia Dubreuil.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été mis au point par le pépiniériste français, Francis Meilland, dans les années 1935 - 1939. Quand Meilland pressentit l'invasion imminente de la France par l'armée allemande, il envoya des boutures de diverses variétés de rosiers à des amis en Italie, en Turquie, en Allemagne et à son partenaire aux États-Unis Conard et Jones company, de façon à préserver la nouvelle variété.

Le rosier fut connu sous le nom de ‘Peace’ de la manière suivante. Au début de l'année 1945, Meilland écrivit au Field Marshal Alan Brooke (qui devint le vicomte Alanbrooke en 1946), principal auteur de la stratégie maîtresse qui permit de gagner Seconde Guerre mondiale, pour le remercier du rôle clé qu'il joua dans la libération de la France et pour lui demander s'il accepterait de donner son propre nom à la rose. Brooke déclina l'offre, expliquant que, s'il était honoré de la proposition, son nom serait rapidement oublié et qu'un nom bien meilleur et bien plus durable serait « Peace » (la « Paix »).

‘Mme A. Meilland’
‘Mme A. Meilland’
‘Mme A. Meilland’
‘Mme A. Meilland’ grimpant

Ce nom de ‘Peace’ est une désignation commerciale ; Le nom de cultivar officiel de la variété est Rosa ‘Madame Antoine Meilland’. L'adoption du nom commercial ‘Peace’ a été annoncée en public aux États-Unis le 29 avril 1945 par son introducteur, Robert Pyle de la société Conard et Jones company. C'était le jour même de la chute de Berlin, date considérée officiellement comme marquant la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Plus tard la même année, des roses ‘Peace’ ont été offertes à chacune des délégations participant à la réunion inaugurale des Nations unies à San Francisco, accompagnée chacune d'un billet ainsi libellé : « Nous espérons que la rose ‘Peace’ portera les pensées humaines vers une paix durable dans le monde". Elle est appelée Gloria Dei en Allemagne et en Italie.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un hybride de thé tétraploïde à très grandes fleurs (elles ont fréquemment un diamètre de 16 à 18 cm), très doubles, qui s'ouvrent en coupe. Leur couleur, d'un jaune or à clair ou crème légèrement ourlé de carmin varie suivant le sol, l'ensoleillement et d'un jour à l'autre avec l'âge de la fleur. Elles sont solitaires ou par deux ou trois sur de fortes tiges. La floraison peut être quasi continue d'avril à octobre.

Le feuillage est vert vif.

Sa forme buisson est haute de 80 à 90 cm et il existe une variété grimpante très vigoureux haut de 3 mètres.

C'est un rosier vigoureux, résistant aux maladies et il garde toutes ses qualités au fil des années, ce qui le rend très populaire dans les jardins et dans le commerce floral. Créé juste avant la Seconde Guerre mondiale par Francis Meilland, il a commencé à être diffusé en 1945 et plus d'une centaine de millions de plants en ont été vendus dans le monde.

Dans son livre Roses paru en 1992, Peter Beales, expert rosiériste anglais, affirme : « ‘Peace’ est, sans aucun doute, le plus bel hybride de thé jamais produit et il restera pour toujours une variété standard ».

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ascendance et filiation[modifier | modifier le code]

Le rosier ‘Madame A. Meilland’ est le résultat du croisement suivant :
[(‘Georges Dickson’ × ‘Souvenir de Claudius Pernet’) × (‘Joanna Hill’ × ‘Charles P Kilham’)] × ‘Margaret Mc Gredy’[1].

Parmi ses descendants, on peut noter le rosier ‘Chicago Peace’, un « sport » apparu en 1962 dans la région de Chicago (États-Unis) qui se distingue de ‘Madame A. Meilland’ par la couleur de ses fleurs, nettement ourlées de rose.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Rose de la Paix, Raymond Nazereau in Jardins de France, SNHF, juin 1995.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :