Madaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Madaba
مادبا
Carte de Madaba, mosaïque du VIe siècle avec Jérusalem (où ne figure pas le Temple de Jérusalem (détruit en 70) la ville ayant totalement été détruite en 135).
Carte de Madaba, mosaïque du VIe siècle avec Jérusalem (où ne figure pas le Temple de Jérusalem (détruit en 70) la ville ayant totalement été détruite en 135).
Administration
Pays Jordanie Jordanie
Province Madaba
Démographie
Population 86 372 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 31° 43′ 00″ N 35° 47′ 41″ E / 31.716705, 35.794809 ()31° 43′ 00″ Nord 35° 47′ 41″ Est / 31.716705, 35.794809 ()  
Altitude 763 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Jordanie (administrative)

Voir sur la carte Jordanie administrative
City locator 12.svg
Madaba
Sources
« Jordan Department of Statistics »
« Index Mundi »

Madaba[1], chef-lieu de la subdivision de Madaba, est une petite ville de 86 000 habitants en Jordanie à 30 km au sud d’Amman au bord de la route des Rois qui mène à Kerak et à Pétra.

Histoire de Madaba[modifier | modifier le code]

Sol mosaïqué présentant un lion attaquant un bovidé

La ville est citée dans la Bible. La route romaine et les vestiges de l’architecture urbaine sont toujours présents dans le centre de la ville moderne. Madaba est réputée pour ses mosaïques[2] byzantines et umayyades. La plupart des mosaïques se trouvent au nord de la ville. Pendant l’époque byzantine – Umayyade, dans la partie nord – traversée par une route romaine bordée de colonnes – furent construits l’église de la Carte de la Palestine, la salle Hippolyte, l’église de la Vierge, l’église du prophète Elias avec une crypte, l’église des Saints-Martyrs (Al – Khadir) le Palais Brûlé et l’église de la famille Szunna.

L’église des Apôtres date de l’époque de l’archevêque Sergius, en 578. Une médaille centrale représente la mer (« thalassa ») figurée par une femme qui porte dans sa main gauche un drapeau ressemblant à du caoutchouc. Son bras droit est orné de bracelets.

L’église de la Vierge date de la fin du VIe siècle, elle a été construite sur la route romaine en utilisant des vestiges d’un monument romain. Les mosaïques de l’église ont été restaurées pendant l’époque umayyade.

Musée[modifier | modifier le code]

Le Musée Archéologique a été créé en 1962. Il abrite notamment la mosaïque Satyros, celle d’une danseuse, la mosaïque du Paradis et l’église de Suwaytha.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : mādabā, مادبا
  2. The Madaba Map Centenary 1997 : Travelling through the Byzantine Umayyad Period. Studium Biblicum Franciscanum Collectio Maior, 40, Jerusalem, 1999 (en part. Y. Tsafrir, A. Ovadiah et N. Duval [2e éd. Beyrouth, 2003]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Madaba sur le site Jordans authority for tourism
  • (en) Madaba