Lukas Geniušas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lukas Geniušas (russe : Лукас Генюшас) est un pianiste russo-lithuanien, né le 1er juillet 1990 à Moscou (Russie). Il a obtenu le 2e prix (ex-aequo avec l’autrichien Ingolf Wunder) au Concours international de piano Frédéric Chopin en 2010.

Lukas Geniušas

Naissance 1er juillet 1990 (24 ans)
Moscou, Drapeau de la Russie Russie
Activité principale Pianiste
Ascendants Petras Geniušas, son père et Xennia Knorre, sa mère, Vera Gornostayeva, sa grand-mère
Récompenses
Site internet http://www.geniusas.com

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Lukas Geniušas est le fils du pianiste lituanien Petras Geniušas et de Xennia Knorre (en russe : Ксения Вадимовна Кнорре), professeur au Conservatoire de Moscou. Il est le petit-fils de la pianiste et professeur russe Vera Gornostayeva (en russe : Вера Васильевна Горностаева).

Il étudie le piano dès l’âge de 5 ans à l’École de musique Frédéric Chopin de Moscou, dont il sort diplômé en 2008. Cette même année 2008, il entre dans la classe de Vera Gornostayeva au Conservatoire de Moscou.

Depuis 2004, il bénéficie d’une bourse de la fondation Mstislav Rostropovitch[1].

Répertoire et concerts[modifier | modifier le code]

Lukas Geniušas a eu l’occasion de jouer avec les orchestres symphoniques de Hambourg et Duisburg, avec le BBC Scottish Symphony, l’Orchestre symphonique de Lituanie, l’Orchestre philharmonique de Poméranie à Bydgoszcz (Pologne) (à l’occasion du 160e anniversaire du décès de Frédéric Chopin, en 2009)[2], le Millenium Symphony Orchestra à Séoul et l'Ostrobothnian Chamber Orchestra en Finlande.

Son répertoire comprend tout à la fois des œuvres pour piano seul (sonate en si mineur de Liszt, sonate « Hammerklavier » de Beethoven, sonate n°1 de Brahms, sonate n°1 de Chostakovitch, Sonatine de Ravel, études de Chopin, « Ludus Tonalis » et Einleitung und Lied de Hindemith…)[3] et de grands concertos du répertoire (premier concerto de Tchaïkovski, premier et quatrième concerto de Beethoven, le premier concerto de Chopin, les trois premiers concertos de Rachmaninov, deuxième concerto de Saint-Saëns, concerto pour la main gauche de Ravel)[4].

Bella Davidovitch, après avoir entendu son interprétation de la sonate en si mineur de Liszt, a souligné son talent, la maturité de son interprétation et ses capacités techniques.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Rachmaninov, Concertos n°2 et 3, Petras et Lukas Geniušas, Orchestre d’État de Lituanie
  • Chopin, Lukas Geniušas, Institut Frédéric Chopin (2011)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lukas Geniušas » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]