Luigi Palma di Cesnola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Luigi Palma di Cesnola (vers 1870)

Luigi Palma di Cesnola (29 juillet 1832 - 21 novembre 1904) Américain d'origine italienne, militaire et archéologue amateur, né près de Turin, Rivarolo Canavese.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il sert dans l'armée autrichienne lors de la guerre de Crimée en 1860. Il émigre ensuite aux États-unis, à New York, où il enseigne l'italien et le français. Il fonde une école militaire de formation des officiers. Il participe à la guerre de Sécession comme colonel d'un régiment de cavalerie, servant sous le nom de Louis P. di Cesnola. Il est blessé et fait prisonnier lors de la bataille d'Aldie (juin 1863). Il reçoit la Medal of Honor pour son courage.

Carrières diplomatique et archéologique[modifier | modifier le code]

Palma di Cesnola est ensuite nommé consul des États-Unis à Larnaca sur l'île de Chypre (1865-1877). Il s'intéresse alors aux fouilles archéologiques du site de Kourion où il met au jour nombre d'objets et d'œuvres d'arts antiques. Cette collection sera achetée par le Metropolitan Museum of Art de New York, dont Cesnola devient directeur en 1879.

Évaluation de Cesnola par des archéologues[modifier | modifier le code]

De son vivant, déjà, Cesnola essuya de vifs reproches de la part d'archéologues renommés[1]. On lui a reproché d'avoir entrepris des fouilles dans le seul but de s'enrichir tout en causant des dommages irréversibles pour la recherche scientifique. Afin d'offrir à ses clients des objets aussi intacts que possible, il s'est débarrassé sans scrupules d'objets cassés liés à leur découverte. Il a en outre falsifié la déclaration des lieux d'intervention, de sortes que ceux-ci ne peuvent plus être retrouvés de nos jours. Sur la base de tels faits, le titre d'archéologue lui est aujourd'hui dénié par les spécialistes[2].

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

  • Ten months in Libby prison. ; Philadelphia 1865. (OCLC 773190)
  • Antiquités chypriotes provenant des fouilles faites en 1868 ; Paris, 1870. (OCLC 44038943)
  • Cyprus: its ancient cities, tombs, and temples. ; New York, Harper & Bros., 1878. (OCLC 768516)
  • Collection of photographs of ancient oriental art. ; New York, 1880. (OCLC 40611464)
  • Gaston L. Feuardent vs. Louis P. di Cesnola Testimony of the défendant. ; Luigi Palma di Cesnola, Gaston Louis Feuardent ; New York, Printed for the plaintiff by J. Polhemus, 1884. (OCLC 44011674)
  • A descriptive atlas of the Cesnola Collection of Cypriote antiquities in the Metropolitan Museum of Art, New York ; Boston : J.R. Osgood, 1885-1903. (OCLC 8395540)
  • An address on the practical value of the American Museum. ; Troy, N.Y., The Stowell Printing House, 1887. (OCLC 11551424)
  • Address at the Unveiling of the Columbus Monument in the city of New York, October 12th, 1892. ; New York, 1892. (OCLC 64060796)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The glitter ? a spirited account of the Metropolitan Museum of Art's first director, the audacious and high-handed Luigi Palma di Cesnola. ; Elizabeth McFadden ; New York, Dial Press, 1971. (OCLC 123089903)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Answer of Gaston L. Feuardent to L.P. di Cesnola The accusations of dishonesty ... published in the New York "World" .. answered by Di Cesnola's own letters. ; Gaston L Feuardent; Luigi Palma di Cesnola ; New York, Thompson & Moreau, printers, 1881. (OCLC 26641994)
  2. The consul Luigi Palma di Cesnola, 1832-1904 : life & deeds ; Anna Marankou ; Nicosia : Cultural Centre, Popular Bank Group, 2000. (OCLC 46605061)

Sources[modifier | modifier le code]