Liste de problèmes non résolus de la physique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liste des problèmes non résolus.

Ceci est une liste de quelques-uns des grands problèmes non résolus de la physique.

Problématique[modifier | modifier le code]

Au cours du processus à long terme d'évolution des théories selon la méthode scientifique, il existe une phase intermédiaire entre deux périodes de stabilité où des questions restent sans réponse et où des anomalies de plus en plus nombreuses s'accumulent pour mettre en doute les théories établies à la recherche d'une plus grande cohérence avec les expérimentations.

Problèmes théoriques[modifier | modifier le code]

Théorie du tout 
Peut-il exister une théorie physique simple et unifiée permettant d'expliquer tous les phénomènes de la physique ? Comment mettre la gravitation et la relativité générale dans le cadre d'une théorie quantique des champs[1]' [2]?
Valeur des constantes libres du modèle standard 
Le modèle standard de la physique des particules contient une vingtaine de constantes dont la valeur ne peut être déterminée que par l'expérience. Certains physiciens considèrent que ces valeurs devraient être déterminées par une théorie réellement fondamentale, et que l'origine et la raison des valeurs de ces constantes sont une question importante non résolue, invitant à des développements supplémentaires de la physique théorique[2].
Paradoxe de l'information des trous noirs, évaporation des trous noirs 
Est-ce que les trous noirs produisent une radiation, comme le prévoit la théorie ? Est-ce que ce rayonnement contient des informations sur la structure interne du trou, comme suggéré par la dualité gravité-jauge, ou non, comme le laissent entendre les travaux de Hawking ? Si non, et si les trous noirs peuvent s'évaporer, que devient l'information qu'ils contiennent (la mécanique quantique n'autorise pas la perte d'information) ? Existe-t-il un autre moyen de sonder la structure interne des trous — à condition que cette structure existe ?
Dimensions supplémentaires 
Est-ce que la nature admet plus de quatre dimensions spatio-temporelles ? Si oui, combien y en a-t-il et quelle est leur taille ? Les dimensions font-elles partie des propriétés fondamentales de l'univers ou résultent-elles des lois de la physique ? Peut-on observer des dimensions supplémentaires ?
Inflation cosmique 
La théorie de l'inflation est-elle correcte et, si oui, quelle est la description détaillée de l'époque d'inflation ? Existe-il un hypothétique champ d'inflation donnant lieu à ce processus ?
Multivers 
Existe-t-il des raisons physiques de s'attendre à l'existence d'autres univers, non-observables par nature ? Par exemple, existe-t-il des « histoires alternatives » dans la mécanique quantique ?
Censure cosmique et conjecture de protection chronologique 
Des singularités non-cachées derrière un horizon des évènements, peuvent-elles résulter de conditions initiales réalistes dans lesquelles on peut prouver une version de conjecture appelée censure cosmique de Roger Penrose qui propose qu'une telle singularité nue n'existe pas[3]. De même, des courbes de temps fermées qui apparaissent parmi les solutions des équations de la relativité générale et qui représentent une possibilité de voyage dans le temps, pourraient-elles être éliminées par une théorie de gravité quantique (qui unirait la relativité générale et la mécanique quantique) ?

Observations expérimentales non expliquées[modifier | modifier le code]

Origine des rayons cosmiques d'énergie ultra-haute et extrême (ultra-high-energy cosmic ray (UHECR), extreme-energy cosmic ray (EECR)) 
L'existence mesurée de rayons cosmiques d'énergie supérieure à 1020 électronvolt pose un problème non résolu, car les mécanismes connus susceptibles d'engendrer des particules de telles énergies seraient très violents et reconnaissables, et devraient être relativement proches de la Terre. Or, aucun astre notable et proche n'a été détecté dans la direction d'où proviennent les particules[4].
La source de l'inertie 
Il n'y a pas de théorie unique acceptée qui explique la source de l'inertie. Divers efforts notables de physiciens comme Ernst Mach (principe de Mach), Albert Einstein, et Dennis Sciama ont tous été critiqués. Parmi les traitements récents, on peut citer des travaux de C. Johan Masreliez (2006-2009) et Vesselin Petkov (2009)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'équation ultime pour la physique Lisa Randall Les plus belles énigmes de la Science La Recherche Octobre 2005
  2. a et b "Cinq grands problèmes de la physique théorique" Lee Smolin Rien ne va plus en physique Dunod 2007
  3. (en) P. Joshi, Do Naked Singularities Break the Rules of Physics?, Scientific American, January 2009
  4. Des rayons cosmiques bien trop énergétiques Murat Boratav Les plus belles énigmes de la Science La Recherche Octobre 2005
  5. Vesselin Petkov; "Relativity and the Nature of Spacetime", Chapter 9, 2nd ed. (2009)