Les Visiteurs (film, 1972)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Visiteurs (1972))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Visiteurs.

Les Visiteurs (The Visitors) est un film américain réalisé par Elia Kazan, sorti en 1972.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bill Schmidt vit en paix avec sa femme et son fils lorsque Tony et Mike, deux anciens compagnons du Viêt Nam, viennent s'installer chez lui. On comprend peu à peu qu'ils sont venus pour régler de vieux comptes. En effet après deux ans de prison pour le viol et le meurtre d'une jeune Vietnamienne, Tony et Mike viennent d'être libérés et leur unique but est de se venger de Bill Schmidt qui les avait dénoncés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Après la grosse machine hollywoodienne et les acteurs renommés de L'Arrangement, Elia Kazan décide, d'après un scénario de son fils Chris, de tourner un petit film en super 16 mm avec des acteurs inconnus, parmi lesquels la future star James Woods. Le résultat donne un film tragique et sobre, d'une froideur presque clinique. La photographie hivernale rappelle le grain du super 8 à forte composante émotionnelle. Décidément, même quand Kazan veut faire "petit", sa puissance dramatique fait éclater la modestie du format. Ce film méconnu dans l'œuvre de Kazan marque pourtant un point culminant dans l'étude des comportements humains au cinéma. Le thème de la vengeance est ici décrit avec une violence dérangeante qui laisse un mauvais goût dans la bouche.
  • Selon l'historien Marc Ferro, le film "Les Visiteurs" est le seul de toute l'histoire du cinéma à justifier subtilement les atrocités de la guerre du Vietnam en présentant la victime (l'épouse) comme presque consentante au moment de son viol malgré ses idéaux pacifistes et sa connaissance du crime de ses agresseurs. Le message serait le suivant : les pulsions sexuelles l'emporteraient sur les idées, donc le viol de la séquence finale serait justifié.

Lien externe[modifier | modifier le code]