Le Cas Wagner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le cas Wagner)
Aller à : navigation, rechercher

Le cas Wagner est une œuvre du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, publiée en 1888. Elle prend la forme d'une lettre divisée en plusieurs paragraphes numérotées, suivie par deux post-scriptum et un épilogue. À travers Richard Wagner, Nietzsche dessine et critique en creux la décadence de son temps, caractérisée par l'histrionisme, l'hypocrisie morale et la manipulation des masses.

Wagner, ou l'histrion selon Nietzsche.

Genèse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Nietzsche commence à rédiger Le cas Wagner à la fin de l'année 1887, et l'achève vers mars 1888.

Contenu[modifier | modifier le code]

L'œuvre est une critique de Richard Wagner et marque la rupture de Nietzsche avec le compositeur allemand. Aux yeux du philosophe, ce dernier est trop impliqué dans le mouvement völkisch et l'antisémitisme. Nietzsche accuse Wagner de n'être que le symptôme d'une "maladie" qui affecte l'Europe : le nihilisme. Avec "Le Cas Wagner", Nietzsche préfigure un certain nombre de ces réflexions sur la nature de l'art.

Ce texte est en diamétrale opposition avec la deuxième partie de "La naissance de la tragédie", dans laquelle il fait la promotion de Wagner comme étant capable de répondre à un besoin en musique d'aller au delà d'une compréhension analytique et dépassionnée. Nietzsche n'avait pas non plus tari d'éloges dans un passage des "Considération inactuelles", mais la première trace de son changement d'opinion se retrouve dans "Humain, trop humain". Dans "Nietzsche contre Wagner", il rassemble des extraits de son œuvre pour prouver que sa pensée sur la musique est toujours restée inchangée, mais qu'il l'a mal appliquée à Wagner dans ses premiers travaux.

Wagner comme expression de l'âme moderne[modifier | modifier le code]

« S'attacher à Wagner, cela se paie cher. J'observe les jeunes gens qui ont été longtemps soumis à cette contagion. Le premier effet, relativement anodin, est la dépravation du goût. Wagner produit le même effet que l'ingestion réitérée d'alcool. Il engourdit, il alourdit l'estomac. Séquelle spécifique : dégénérescence du sens du rythme. Le Wagnérien, ces derniers temps, appelle « rythmique » ce que j'appelle, d'après une expression grecque « remuer la boue ».
Beaucoup plus grave est la corruption des idées. L'adolescent dégénère en crétin - en «idéaliste». Il est bien au-dessus de la science : en cela, il est au niveau du Maître. Par contre, il joue les philosophes, il rédige les Bayreuther Blätter (en) : il résout tous les problèmes au nom du Père, du Fils et du Saint « Esprit wagnérien ». »

Réception[modifier | modifier le code]

Dans La Prisonnière, Marcel Proust raille le texte de Nietzsche : « Je n'avais, à admirer le maître de Bayreuth, aucun des scrupules de ceux à qui, comme à Nietzsche, le devoir dicte de fuir dans l'art comme dans la vie la beauté qui les tente, qui s'arrachent à Tristan comme ils renient Parsifal et, par ascétisme spirituel, de mortification en mortification, parviennent, en suivant le plus sanglant des chemins de croix, à s'élever jusqu'à la pure connaissance et à l'adoration parfaite du Le Postillon de Lonjumeau. »

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Traduction par Daniel Halévy et Robert Dreyfus, A. Schulz, 1893.
  • Traduction par Henri Albert, Mercure de France, 1914.
  • Traduction par Jean Claude Hémery, Gallimard, 1974.
  • Traduction par Éric Blondel, Garnier-Flammarion, 2005
  • Traduction par Lionel Duvoy, Allia, 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Laks: Une étymologie de Nietzsche dans le Cas Wagner. À propos de la lecture de l’essai de Paul Bourget sur les frères Goncourt, Nietzsche-Studien 18 (1989), pp. 627-632.
  • Andreas Urs Sommer: Kommentar zu Nietzsches Der Fall Wagner. Götzendämmerung (= Heidelberger Akademie der Wissenschaften (Hg.): Historischer und kritischer Kommentar zu Friedrich Nietzsches Werken, vol. 6/1). XVII + 698 pages. Berlin / Boston: Walter de Gruyter 2012 (ISBN 978-3-11-028683-0) (commentaire de référence).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Texte[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles[modifier | modifier le code]