Landwehr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landwehr prussienne en 1813. Peinture à l'huile de 1860.

Landwehr, ou Landeswehr, est une terme de langue allemande utilisé pour se référer à certaines armées nationales, ou milices au XIXe siècle et au début du XXe siècle en Europe. En allemand, le mot signifie défense du pays.

Autriche-Hongrie[modifier | modifier le code]

La Landwehr autrichienne était l'un des trois éléments qui composent les forces terrestres austro-hongroise entre 1867 et 1918. Comme les autres composantes, la Landwehr étaient une armée de métier

Prusse[modifier | modifier le code]

En Prusse, la Landwehr a été formée par un édit royal du 17 mars 1813, appelant tous les hommes de dix-huit et quarante-cinq ans, capables de porter les armes, et non en poste dans l'armée régulière. Après la paix de 1815, cette force fait partie intégrante de l'armée prussienne, chaque brigade étant composé d'une ligne et un régiment de Landwehr. Ceci, toutefois, a diminué la valeur de la première ligne. Suite à la ré-organisation de 1859, les troupes de la Landwehr ont été reléguées en deuxième ligne.

Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, jusqu'à la réforme de l'armée en 1965, tous les citoyens devait servir pendant douze ans et formaient la Landwehr, utilisée en deuxième ligne. En référence à ce passé, certains orchestres d'harmonie portent le nom de Landwehr.

Duché balte uni[modifier | modifier le code]

Baltische Landeswehr était le nom des forces armées du Duché balte uni, établi à partir des territoires cédés par la Russie impériale en vertu du traité de Brest-Litovsk en 1918. Ce nouvel État s'est effondré en 1919 suite à la reddition de l'Empire allemand.

Sources[modifier | modifier le code]