La Femme en blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Femme en blanc.
La Femme en blanc
Image illustrative de l'article La Femme en blanc
Première édition originale américaine

Auteur Wilkie Collins
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Woman in White
Éditeur original Revue All the Year Round
Langue originale Anglais
Pays d'origine Royaume-Uni
Date de parution originale 1860
Version française
Traducteur Emile Daurand Forgues
Éditeur E. Jung-Treuttel
Date de parution 1861

La Femme en blanc ou La Dame en blanc (The Woman in White) est un roman britannique de Wilkie Collins, publié en 1860.

Il s'agit d'un des premiers exemples de roman policier.

Résumé[modifier | modifier le code]

Walter Hartright, un jeune professeur en art, vient en aide à une belle et mystérieuse femme toute de blanc vêtue. Il apprend peu après qu'il s'agit d'une folle échappée d'un asile. Le jour suivant, il se rend à Limmeridge House dans le Cumberland où il s'est vu offrir un emploi. Or, parmi ses nouveaux élèves, la jeune Laura Fairlie ressemble fort à la femme en blanc qu'il a déjà secourue...

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

La Femme en blanc occupe la 28e place au classement des cent meilleurs romans policiers de tous les temps établie par la Crime Writers' Association en 1990.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Comédie musicale[modifier | modifier le code]

Jeux[modifier | modifier le code]

  • Victorian Mysteries: La Femme en blanc (The Woman in White) Big Fish Games.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :