Karin Larsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Larsson.

Karin Larsson

Description de cette image, également commentée ci-après

Karin Bergöö en 1882

Nom de naissance Karin Bergöö
Naissance 3 octobre 1859 (68 ans)
Décès 18 février 1928
Nationalité Suédois Drapeau de la Suède
Activités Artiste-peintre

Epouse et muse de Carl Larsson, Karin Larsson consacra son talent artistique à des créations de décoration intérieure (tapisseries, broderies) qui servirent de décor aux œuvres intimistes de son mari.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karin Bergöö a grandi à Hallsberg, fille d'un homme d'affaires. Très tôt, elle montre des dispositions artistiques et part étudier à l'école des Arts et Métiers de Stockholm (Slöjdskolan) puis à l'Ecole des Beaux-arts (Konstakademien) de 1977 à 1882.

Après ses études, elle séjourne auprès de la communauté d'artistes scandinaves installée dans le petit village de Grez-sur-Loing (Seine-et-Marne), 'découvert' par Jean-Baptiste Corot. C'est là qu'elle rencontre en 1882 le peintre Carl Larsson dont elle tombe amoureuse et qu'elle épouse l'année suivante. Leur première fille, Suzanne, nait en 1884.

Le couple revient au Suède en 1885, d'abord à Stockholm puis à Göteborg. Karin abandonne la peinture pour se consacrer à sa famille qui s'agrandit rapidement : Ulf en 1887, Pontus en 1888, Lisbeth en 1891, Brita en 1893, Mats en 1894, Kersti en 1896 et Esbjörn en 1900.

Karin avec Suzanne, aquarelle, 1885.

En 1888, le père de Karin donne au jeune couple une maison, Lilla Hyttnäs dans le village de Sundborn, près de Falun (Dalécarlie). Le couple transforme progressivement le petit cottage de bois en une belle maison d'artistes. Karin utilise son talent créatif et son goût artistique dans la décoration de cette résidence qui devient le décor des œuvres de son mari. Elle joue ainsi un rôle de tout premier plan dans la carrière de Carl Larsson, qui se tourne vers une peinture intimiste, que certains qualifieront de bourgeoise.

Créations[modifier | modifier le code]

Karin a conçu une décoration intérieure originale mélangeant textiles modernes et mobilier rustique. Elle créa des tapisseries, des broderies, des vêtements pour elle et ses enfants, dont le célèbre 'tablier Karin'. Son style influença le style suédois.

Ses créations ont fait l'objet d'une exposition au Victoria & Albert Museum à Londres en 1997. Dans le catalogue est écrit : Les textiles de Karin étaient proprement originaux. Pré-modernes, ils ont introduit un nouveau style abstrait en tapisserie. Ses compositions audacieuses étaient exécutées dans des couleurs vives ; ses broderies comportaient fréquemment des plantes stylisées. Sur des tissus noir et blanc, elle réinterprétait les motifs japonais. Techniquement audacieuse, elle explora les savoir-faire populaires et en expérimenta d'autres. Un bon exemple de ses tissages est la tapisserie 'Les quatre éléments' qu'elle a composé en 1903 pour accrocher au-dessus du nouveau canapé de la salle à manger. A Sundborn, les Larsson développèrent un véritable partenariat esthétique. Il était expansif, couvrant les murs de fleurs et feuillages, elle arrangeait les fleurs dans des créations austères et souvent abstraites. Les couleurs de l'intérieur semblaient avoir été décidées de concert. Leurs contributions conjuguées créèrent un tout parfait[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carl and Karin Larsson, Creators of the Swedish Style, Victoria & Albert Museum, London 1997. (ISBN 1-85177-2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)'Carl and Karin Larsson, Creators of the Swedish style'. Edited by Michael Snodin and Elisabet Stavenow-Hidemark. A bulfinch Press Book. Little Brown and Company, 1977.
  • (fr)Philippe Delerm, Sundborn ou les Jours de lumière (roman), éditions du Rocher, 1996 (ISBN 2268023427)
  • (sv) Ingrid Andersson, 'Karin Larsson. Konstnär och konstnärshustru', Värnamo, 1986 (ISBN 9178440696)
  • (sv) Axel Frieberg, 'Karin. En bok om Carl Larssons hustru', Stockholm, 1967.
  • (sv) Lena Rydin, 'Karin Larsson i Närbild, Allkonstnär och Målarhustru, Från A till Ö', Portugal, 1998 (ISBN 9137113518)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :