Jurançon noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jurançon (homonymie).
Jurançon Noir N
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le jurançon noir est un cépage de raisins noirs.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le cépage est cultivé principalement dans la région Sud-Ouest. Il fait partie de l'encépagement des appellations Lavilledieu, Estaing, Entraygues-et-du-fel. Aujourd'hui il est en grande régression passant de 12.320 hectares en 1958 à 1.294 hectares en 2004.

Des plantations sont connues en Uruguay.

Le jurançon noir a servi de géniteur du cépage Chenanson. Il est issu du croisement entre la folle blanche et le malbec.

Il ne fait pas partie de l'encépagement du Vignoble du Jurançon.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau cotonneux blanc à liseré carminé.
  • Jeune feuilles duveteuses, jaunâtres à plages bronzées
  • Feuilles adultes, à 5 lobes avec un sinus pétiolaire en lyre plus ou moins fermée ou à bords superposés, dents ogivales, petites, un limbe aranéeux.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de deuxième époque: 20 jours après le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont grosses et les baies sont de taille moyenne. La grappe est tronconique, pignée. Le cépage est vigoureux et productif. Il est très sensible au mildiou, à la pourriture grise et aux vers de la grappe et il craint la sécheresse.

En réduisant considérablement son rendement, il a pu donner des vins bien que faiblement colorés, légers et friands avec des légers arômes de violette.

Trois clones ont été agréés. Ils portent les numéros 438, 571 et 659

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le jurançon noir est connu sous les noms chalosse, chalosse noire, dame noire, enrageat, folle noire, fola belcha, gamay-moutot, grand noir, gouni ou gouny, jalosse, luxuriant (en Aveyron), moutot, plant de dame, quillat, quillard, vidiella (en Uruguay) .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 ISBN 2-0123633-18

Sur les autres projets Wikimedia :