José Salvador Alvarenga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

José Salvador Alvarenga (né à Garita Palmera, département d'Ahuachapán, Salvador[1]) est un pêcheur salvadorien connu pour avoir passé 13 mois à la dérive dans un bateau de pêche sur l'océan Pacifique[2]. Il a été retrouvé le 30 janvier 2014 dans les îles Marshall après avoir dérivé sur une distance record de 12 500 kilomètres[2].

En raison de son aventure, il a été surnommé « le naufragé du pacifique » par les médias[3],[4].

Dérive dans l'Océan[modifier | modifier le code]

Jose Salvador Alvarenga est né dans le département d'Ahuachapan au Salvador mais au moment des faits, il vivait depuis 15 ans au Mexique, où il travaillait comme pêcheur[5].

En décembre 2012, José Salvador Alvarenga quitte les côtes mexicaines[6] avec un autre pêcheur, âgé de 24 ans, pour une expédition de pêche au requin[7]. Cependant, des vents violents entraînent leur bateau de pêche de 7 mètres de long vers le large[2]. Les moteurs arrivent à court de carburant, et le bateau (qui est en outre privé de radio) est emporté et commence à dériver[8],[2]. Alvarenga dit avoir survécu durant tout ce temps en se nourrissant de viande d'oiseau crûe, de poisson, de sang de tortue et en buvant son urine quand il ne pleuvait pas[9],[10]. Cependant, ce régime alimentaire sera fatal à l'autre pêcheur, qui décède au bout de quatre mois[9].

En janvier 2014, le bateau finit par s'échouer sur l'atoll d'Ebon, dans les îles Marshall, où Alvarenga est secouru[9]. Il est en haillons et souffre de déshydratation[11],[9].

Dans un premier temps, certaines personnes font part de leur scepticisme, à cause de la durée impressionnante de la dérive[12].

La véracité de l'histoire est finalement corroborée par les détails du récit du naufragé, les témoignages de ses proches ainsi que par une étude de l'université d'Hawai qui a retracé son parcours en analysant les vents et courants océaniques de la zone traversée[13],[14]. En avril 2014, un médecin travaillant pour un cabinet d'avocats américain a également confirmé suite à un test au détecteur de mensonges que l'histoire d'Alvarenga était « 100% véridique »[15].

Rapatrié au Salvador, Alvarenga souffre depuis d'une phobie de la mer[16].

références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.suntimes.com/news/world/25380005-418/sea-survivors-salvadoran-family-thought-he-died.html
  2. a, b, c et d http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140204.AFP9222/le-naufrage-du-pacifique-revait-de-tortilla-et-de-ses-parents.html
  3. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1793445/2014/02/14/Le-naufrage-du-Pacifique-souffre-de-thalassophobie.dhtml
  4. http://www.franceinfo.fr/monde/actu/article/naufrage-du-pacifique-son-recit-serait-100-veridique-333329
  5. http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/australiaandthepacific/marshallislands/10616015/Castaways-family-in-El-Salvador-rejoice-at-his-survival.html
  6. http://www.europe1.fr/International/Ils-racontent-comment-ils-ont-decouvert-le-naufrage-du-Pacifique-1803065/
  7. http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/05/naufrage-du-pacifique-detecteur-de-mensonges_n_5095561.html
  8. http://www.lefigaro.fr/international/2014/02/12/01003-20140212ARTFIG00091-le-naufrage-du-pacifique-est-rentre-chez-lui.php
  9. a, b, c et d http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140204-longue-derive-naufrage-mexicain-revait-tortilla/
  10. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/05/97001-20140405FILWWW00070-le-naufrage-du-pacifique-n-a-pas-menti.php
  11. http://lci.tf1.fr/monde/amerique/naufrage-du-pacifique-la-famille-de-son-compagnon-reclame-des-8361208.html
  12. http://www.20minutes.fr/insolite/1289974-20140204-naufrage-pacifique-a-t-il-vraiment-derive-pendant-13-mois
  13. http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/16/naufrage-du-pacifique-etude-universitaire_n_4797203.html
  14. http://www.hawaii.edu/news/wp-content/uploads/2014/02/Castaway.gif
  15. http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/04/05/le-recit-du-naufrage-du-pacifique-est-100-verifique_4396236_3216.html
  16. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140405.OBS2793/le-naufrage-du-pacifique-qui-a-derive-pendant-13-mois-dit-la-verite.html


Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Alain Bombard, connu pour sa traversée en solitaire de l'océan Atlantique, d'une durée de 65 jours en 1952.
  • Un livre L'Histoire de Pi (2001) et son adaptation au cinéma L'Odyssée de Pi (2012), qui explorent la spiritualité et le sens pratique du survivant d'un naufrage qui traverse l'océan Pacifique pendant 227 jours.
  • Techniques de survie