Johanna Sinisalo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johanna Sinisalo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Johanna Sinisalo en octobre 2008.

Nom de naissance Aila Johanna Sinisalo
Activités Écrivain, scénariste
Naissance 22 juin 1958 (56 ans)
Sodankylä, Drapeau de la Finlande Finlande
Langue d'écriture Finnois
Distinctions Prix Finlandia
Prix James Tiptree, Jr.
Prix Atorox

Œuvres principales

Aila Johanna Sinisalo, née le 22 juin 1958 en Sodankylä, est un écrivain et scénariste finlandais.

Sinisalo s’est fait connaître avec son premier roman Jamais avant le coucher du soleil (Ennen päivänlaskua ei voi), qui a remporté le prix Finlandia en 2000. L’œuvre a été traduite en plusieurs langues, parmi lesquelles le français, le suédois, l'anglais, le letton, le tchèque et le japonais. En 2004, le roman a reçu le prix James Tiptree, Jr. qui récompense une œuvre de fantasy ou de science-fiction.

Sinisalo a aussi remporté sept fois la statue robot Atorox, qui est accordée à la meilleure nouvelle finlandaise science-fiction ou fantasy.

Élément biographiques[modifier | modifier le code]

Plus de 40 nouvelles de Sinisalo sont parues dans différentes publications, et elle a écrit des manuscrits pour des bandes dessinées et des scénarios pour la radio et la télévision (par exemple le feuilleton télévisé finlandais Salatut elämät (« Les vies sécrètes »)).

De plus, elle participe à l'écriture du film Iron Sky (Ciel de fer : Rautataivas en finlandais) sorti en 2012[1].

Sinisalo a étudié les lettres et les études théâtrales à l'université de Tampere. Après ses études, elle a travaillé 15 ans dans la publicité avant de devenir un auteur indépendant en 1997.

Sinisalo a fait des randonnée en montagne pendant une vingtaine d'années. Sa randonnée la plus longue jusqu'à ce jour a été du lac Léman jusqu'à Nice, comptant à peu près 660 kilomètres. Basée sur son expérience, elle a aussi écrit une nouvelle titrée « Grande Randonnée ».

En 2005, une maison d'édition britannique Dedalus a publié une anthologie de la littérature fantasy finlandaise éditée par Sinisalo.

Son époux est le graphiste Hannu Mänttäri.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Johanna Sinisalo dans une école finlandaise de Helsinki en janvier 2009.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Jamais avant le coucher du soleil (Ennen päivänlaskua ei voi), 2000 (traduction française 2003).
  • Sankarit (« Les héros »), 2003.
  • Kädettömät kuninkaat ja muita häiritseviä tarinoita (« Les rois sans mains et d’autres histoires gênantes »), 2005.
  • Lasisilmä (« L’œil en verre »), 2006.
  • Oiseau de malheur (Linnunaivot), 2008 (traduction française 2011).
  • Le Sang des fleurs (Enkelten verta), 2011 (traduction française 2013).

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Environ 40 nouvelles publiées dans des revues de science-fiction, magazines généralistes, magazines féminins et anthologies de nouvelles. Les premières nouvelles de Sinisalo ont été publiées en 1974 dans une anthologie de la prose finlandaise Vuosirengas 74[2]. Quelques nouvelles ont été publiées en français, comme Le Transit (en 2001) et Baby Doll (en 2005). Sinisalo a aussi écrit pendant les années 1988 et 2000 en finnois un série des nouvelles Planeetta (« Planète ») traitant des planètes de notre système solaire.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Verkon silmässä: Tarinoita internetin maailmasta (« Dans le maille de la toile: histoires sur le monde de l'internet »). 2005.
  • The Dedalus Book of Finnish Fantasy. 2005. Une anthologie pour le marché anglais donnant une vue générale sur la prose finlandaise traversant les limites du réalisme de 19e siècle jusqu'à nos jours. Traduit par David Hackston.

Drames[modifier | modifier le code]

Sinisalo a fait partie des groupes de scénaristes de plusieurs séries télévisées finlandaises, parmi lesquelles :

  • Elämän suola (« Le sel de la vie », 1995)
  • Samaa sukua, eri maata (« De la même famille, d’un autre pays », 1997)
  • Salatut elämät (« Les vies sécrètes »)
  • Kotikatu (« Rue domicile »)
  • Käenpesä (« Nid de coucou »)

et au cinéma :

Scénarios de bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Sinisalo a écrit des scénarios de comic strips et des nouvelles graphiques de Moumines ainsi que des scénarios de bandes dessinées de science-fiction et fantasy, à partir de 1982, pour divers dessinateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]