Johann von Dallwitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann von Dallwitz, ( 29 septembre 1855 - 2 août 1919 à Bosse) est un homme politique, d'abord au service du Anhalt puis de la Prusse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johann Nicolas Michael Louis von Dallwitz naît le 29 septembre 1855 à Breslau, en Basse-Silésie. Après avoir fréquenté le Gymnasium de Dresde, il fait des études de droit. De 1886 à 1899, Johann von Dallwitz est membre du Landrat de Lüben. Plus tard, il devient membre du Regierungsrat à Posen. En 1902, il est nommé ministre d'État du Anhalt. Poursuivant une brillante carrière, Johann von Dallwitz est nommé Oberpräsident de la province de Silésie en 1909. De 1903 jusqu'à 1909, il fut en outre ministre-président du Anhalt et de 1910 à 1914 ministre de l'intérieur de la Prusse. Après un conflit avec le chancelier impérial Theobald von Bethmann Hollweg au sujet de la réforme de la loi électorale, il démissionne.

En 1914, suite à l'Incident de Saverne, l'empereur Guillaume II se doit de nommer un nouveau gouverneur à la tête du Reichsland Elsaß-Lothringen. Il nomme Dallwitz Reichsstatthalter de la province, en remplacement du comte Karl von Wedel. Pendant son mandat, Johann von Dallwitz tente de rapprocher la Terre d'Empire de la Prusse. Mais l'évolution de la Première Guerre mondiale, défavorable à l'Empire allemand, entraine le rappel définitif de Dallwitz, le 14 octobre 1918. Johann von Dallwitz décède à Karlsruhe, le 2 août 1919.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gothaisches Genealogisches Taschenbuch der Uradeligen Häuser, Achter Jahrgang, Verlag Justus Perthes, Gotha, 1907.
  • Paul Wentzcke, Dallwitz, Hans von in Neue Deutsche Biographie (NDB), Vol. 3, Duncker & Humblot, Berlin, 1957, p. 493