Jimmy Walter (homme d'affaires)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jimmy Walter.
Jimmy Walter

James « Jimmy » W. Walter est un investisseur et philanthrope américain né en 1947. Il est le fils de l'une des plus grandes fortunes des États-Unis, James W. Walter, Sr., fondateur des constructions Jim Walter Homes.

Atteint d'une grave maladie, il a décidé de consacrer sa fortune à ses convictions politiques. Il a créé la fondation Walden Three dédiée à l'étude de l'urbanisme écologique et divers programmes de réinsertion des délinquants sortant de prison.

Il a produit un documentaire vidéo, Confronting the Evidence (« face à la preuve »), dans lequel il conteste la responsabilité d'Al-Qaida dans les événements du 11 septembre 2001 et demande la réouverture d'une nouvelle enquête. Il a diffusé gratuitement des DVD de ce documentaire. Il conteste également que des avions de lignes aient percuté le World Trade Center et le Pentagone[1].

Il a proposé une récompense d'un million de dollars à qui le convaincrait que l'incendie et les frappes des avions auraient pu faire écrouler les Twin Towers.

Il a organisé une série de conférences dans le monde à propos du 11 septembre, avec notamment David Ray Griffin, Eric Hufschmidt, Thierry Meyssan, William Rodriguez et Webster G. Tarpley.

En 2006, il a rencontré le président Hugo Chávez pour lui présenter ses travaux et a convaincu le président de l'Assemblée nationale du Venezuela d'ouvrir une enquête parlementaire sur les attentats.

Déclarant avoir été menacé par le FBI, Jimmy Walter s'est exilé en Europe où il partage son temps entre ses résidences d'Amsterdam et de Vienne.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]