Jean-Luc Raharimanana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Luc Raharimanana, né à Tananarive le 26 juin 1967, est un écrivain malgache en langue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est dans son pays natal qu'il écrivit sa première pièce, Le prophète et le président, mais elle ne put y être montée à cause de la situation politique. Il vint ensuite en France pour des études en ethnolinguistique. Il a depuis été journaliste, enseignant, et l'auteur de nouvelles, de pièces de théâtre et de romans. Dans un style violent et lyrique, il y décrit la corruption et la pauvreté qui sévissent sur son île, avec des rappels sur la douloureuse histoire du pays.

Il participe à de nombreuses manifestations, ateliers d'écriture, etc. Plusieurs de ses œuvres ont été traduites en allemand, anglais, italien et espagnol.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Prophète et le président, théâtre (1989)
  • Le Lépreux et dix-neuf autres nouvelles (Hatier, 1992)
  • Rêves sous le linceul (Le Serpent à Plumes, 1996)
  • Le Puits, théâtre (Actes Sud Papier, 1997)
  • Lucarne (Le Serpent à Plumes, 1999)
  • Nour, 1947, roman (Le Serpent à Plumes, 2001)
  • Landisoa et les trois cailloux, pour la jeunesse (Edicef, 2001)
  • L'Arbre anthropophage, récit (Joëlle Losfeld, 2004)
  • Madagascar, 1947, livre de photos (Vents d'ailleurs, 2007)
  • Za, roman (Philippe Rey, 2008)
  • Le Cauchemar du gecko (Vents d'ailleurs, 2010)
  • Enlacements (Vents d'ailleurs, 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]