Jean-François Lépine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-François Lépine lors du Salon du livre de Montréal en 2010

Jean-François Lépine (né le 18 avril 1949[1] à Montréal) est un journaliste et animateur de télévision canadien. Il a travaillé pour la Société Radio-Canada de 1971 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Détenteur d'un baccalauréat de l'Université Laval et d'une maîtrise en sciences politiques de l'Université du Québec à Montréal[2], il commence sa carrière à la radio de Radio-Canada en 1971. Il devient journaliste et, de 1975 à 1978, animateur de l'émission Présent.

De 1978 à 1981, il est correspondant parlementaire à Québec pour la télévision de Radio-Canada. Il devient par la suite correspondant à l'étranger à Pékin (1983-1986), Paris (1986-1988) et Jérusalem (1988-1990). Revenu au Canada, il crée et anime l'émission de journalisme d'enquête Enjeux de 1990 à 1992 et devient animateur de l'émission Le Point de 1992 à 1998.

Il anime par la suite les émissions Zone libre et Une heure sur Terre.

Le 27 mars 2013, peu après l'annulation de Une heure sur Terre pour cause de coupures budgétaires, Radio-Canada annonce le départ à la retraite de Jean-François Lépine[3].

Depuis 2011, il occupe le poste de président de l'Observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques[4].

Il est, depuis 1989, le conjoint de l'actrice Mireille Deyglun, de qui il a deux enfants, Félix et Sophie Lépine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Lépine, Janine Sutto. Vivre avec le destin, Montréal, Libre Expression, 2010.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie des Legris (dits Lépine) d'Amérique. Il est le quatrième des 8 enfants d'Edgar (né à Joliette, médecin à Montréal, marié à Gisèle Piette en 1942), à Euclide (industriel né à Québec, marié à Emma Leclerc en 1904), à Louis (menuisier et fonctionnaire), à Louis, à Jean-Baptiste (maçon), à Jean-Marie, à Pierre, à Jean (né à Paris vers 1660, migrant à Québec vers 1687, laboureur à la Rivière Saint-Charles), à Guillaume Legris dit Lépine (Parisien, réside en la paroisse Saint-Nicolas-du-Chardonnet).
  2. Yvan Duperré, « Jean-François Lépine : La qualité de l'information à l'ère du continu et de la télévision spectacle - Poubelle ou nouvelle? (conférence) », sur toile.coop (consulté le 8 mars 2009)
  3. téléjournal de 18h du 27 mars 2013
  4. (fr+en) « Chaire Raoul-Dandurand, Jean-François Lépine (chercheur) » (consulté le 21 juillet 2014)
  5. Anabelle Nicoud, avec La Presse canadienne, « La FPJQ décerne ses prix », La Presse, le 17 novembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]