Jan Verkolje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Jan Verkolje, illustration du livre Schouburg de Houbraken
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verkolje.

Jan Verkolje ou Johannes Verkolje ou Jan I Verkolje ou Jan Verkolje le Vieux (9 février 1650, Amsterdam - 1693, Delft)[1] est un peintre et graveur néerlandais du siècle d'or. Il est connu pour ses peintures de portraits et de scènes de genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'anatomiste au travail, Jan Verkolje

Jan Verkolje est né le 9 février à Amsterdam aux Pays-Bas.

Il est considéré comme un enfant prodige. Suite à un accident au talon durant une partie de jeu de fléchettes, il est obligé de demeurer couché pendant une longue période. C'est durant cette période qu'il développe de façon auto-didacte son talent dans la peinture et son inventivité dans les différentes techniques de peinture, en copiant des œuvres de Gerard van Zyl. Il étudie ensuite la peinture auprès de Jan Andrea Lievens (1644-1680), le fils de Jan Lievens (1607–1674). En 1672, il épouse Judith Voorheul originaire de Delft et s'installe dans cette ville. En 1673, il devient membre de la Guilde de Saint-Luc de Delft. Il a cinq enfants, trois filles et deux fils. Ses deux fils, Nicolas Verkolje et Jan Verkolje le Jeune sont également peintres. Jan Verkolje est membre de l'Église mennonite. Il a eu de nombreux élèves, Henrik Steenwinkel, Albertus van der Burch, le graveur Jan van der Spriet, Willem Verschuring and le peintre portraitiste Thomas van der Wilt.

Il meurt en 1693 à Delft et est enterré le 8 mai 1693 dans la Vieille Église de Delft

Œuvres[modifier | modifier le code]

Portrait d'Anthonie van Leeuwenhoek, Jan Verkolje


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notices sur la famille Verkolje[6], J.G. Burman Becker, 1869

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :