Jacob Hutter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jakob Huter

Jakob Hutter (ou Huter ou encore Hueter) (né à Moos/Palù, vers 1500, hameau à proximité de San Lorenzo di Sebato non loin de Brunico dans le Val Pusteria (Tyrol du sud - Italie); mort le 25 février 1536 à Innsbruck) était le chef et l'organisateur des anabaptistes du Tyrol du sud. Il a donné son nom aux Hutterites.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hutter a appris la chapellerie à Braies puis a voyagé. C'est probablement à Klagenfurt qu'il a fait découvert l'anabaptisme. À son retour dans la Val Pusteria, il a fondé une petite communauté. C'est en 1529 que la répression des anabaptistes s'est étendue au Tyrol. Quelques-uns ont décidé d'émigrer par petits groupes en Moravie, Hutter est cependant resté.

Hutter a pris la clandestinité, échappant ainsi à l'emprisonnement. Dès 1527 Ferdinand Ier, en tant que prince héritier puis Archiduc d'Autriche, de Styrie, de Carinthie, de Carniole et du Tyrol annonça que l'on ne pouvait tolérer "l'enseignement de sectes iconoclastes".

Hutter 1533 partit alors en Moravie alors que la persécution des anabaptistes du Tyrol atteignait son point culminant. Beaucoup d'anabaptistes du Palatinat, de Souabe et de Silésie ont aussi émigré en Moravie. Hutter a réussi à y préserver les communautés anabaptistes des divisions, et c'est là que l'anabaptisme a atteint son apogée, réalisant la communauté des biens. En 1535, le Landtag de Moravie a décidé l'expulsion de tous les anabaptistes de Moravie. Ceux-ci se sont alors dispersés dans les pays voisins.

Hutter est retourné au Tyrol. Il est arrêté à Chiusa le 30 novembre 1535 puis emprisonné à la forteresse épiscopale de Bronzolo. Le 9 décembre, Hutter est transféré à Innsbruck pour être interrogé afin qu'il se renie. Soumis à la question, Hutter n'a pas cédé sous la torture et n'a pas donné le nom de ses condisciples. Il a été finalement condamné à périr par le feu et est mort le 25 février 1536 sur le bûcher devant le Petit toit d'or à Innsbruck. Environ 360 anabaptistes auraient été ainsi condamnés au Tyrol.

Souvenir et réconciliation[modifier | modifier le code]

À Innsbruck, le Hutterweg (chemin Hutter) ainsi qu'une plaque commémorative fixée au Petit toit d'or rappellent le souvenir de Jakob Hutter. Depuis 1992, l’ Association pour le Service autrichien à l’étranger a son siège dans le Hutterweg En 2006 et 2007, un groupe de travail s'est réuni à Innsbruck, qui s'est efforcé de montrer des signes de réconciliation avec les Huttérites. Il est composé de représentants des églises évangélique et catholique, du mouvement Pax Christi et de la Communauté de travail des communautés évangéliques. Le 25 février 2007 a eu lieu une cérémonie du souvenir au Petit toit d'or ainsi qu'un service religieux commun dans l'ancien hôtel de ville d'Innsbruck. Sur l'invitation du groupe de travail, trois couples huttérites se sont rendus au Tyrol.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Jakob Hutter et les Huttérites, Martyres de la foi, film documentaire autrichien, 82 minutes 2004, réalisation: Thomas F. J. Lederer, producteur: Louis Holzer, Taura Film

Lien externe[modifier | modifier le code]