Israel Ochoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ochoa.
Ochoa Plazas est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Ochoa ; le second, maternel, souvent omis, est Plazas.
Israel Antonio Ochoa Plazas
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Ochoa Plazas
Prénom Israel Antonio
Date de naissance 26 août 1964 (49 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle Boyacá orgullo de América[1]
Équipe amateur
2001-2009
2010-2011
Lotería de Boyacá
Boyacá orgullo de América
Équipe professionnelle
1992-1995
1996
1997-1998
1999-2000
Gaseosas Glacial
Glacial-Selle Italia
Lotería de Boyacá
Selle Italia
Principales victoires
MaillotColombia.PNG Champion de Colombie sur route (2004)
MaillotColombia.PNG Champion de Colombie du contre-la-montre (2000, 2004 et 2008)

Israel Antonio El Rápido Ochoa Plazas est un coureur cycliste colombien. Il est né le 26 août 1964 à Paipa (département de Boyacá).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a une carrière d'une exceptionnelle longévité puisqu'il était encore champion national du contre-la-montre et vice-champion national de la course en ligne en 2008, et ce dans sa 44e année. Il fait partie d'un quatuor de quadragénaires (avec Hernán Buenahora, Libardo Niño et José Castelblanco) qui a dominé le cyclisme national colombien et les jeunes générations, à la fin des années 2000. Seul Santiago Botero (né en 1972) leur a disputé ce leadership[2]. Cette longue carrière s'accompagne d'éloges[3] mais aussi de suspicions[4]. Il ne fut pas autorisé à reprendre le cours de la Vuelta a Colombia 2006, pour un taux d'hématocrite non conforme[4]. Ses trois compères ayant eux aussi eu maille à partir avec des contrôles sanguins hors-normes[4].

Il met fin à sa carrière à l'issue de la Vuelta al Valle del Cauca, le 6 mars 2011[5]. Il a confié que sa plus grande désillusion sportive fut sa défaite lors du Tour de Colombie 1993 face à Carlos Mario Jaramillo, lorsqu'il perdit le maillot de leader (qu'il détenait depuis huit jours) durant le dernier contre-la-montre de l'épreuve, alors que c'était pourtant sa spécialité[5].

La saison suivante, il devient directeur sportif de l'équipe Alcaldía de Tunja-Proactiva-Irdet[6].

Équipes[1][modifier | modifier le code]

  • Professionnelles :
  • Amateurs :
    • 2001 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2002 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2003 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2004 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2005 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2006 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2007 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2008 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá
    • 2009 : Drapeau : Colombie Lotería de Boyacá[7]
    • 2010 : Drapeau : Colombie Boyacá orgullo de América
    • 2011 : Drapeau : Colombie Boyacá orgullo de América

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 1993 : abandon lors de la 5e étape.

Tour de France[modifier | modifier le code]

Aucune participation.

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Aucune participation.

Résultats sur les championnats[modifier | modifier le code]

Championnats du monde professionnels[modifier | modifier le code]

Course en ligne[modifier | modifier le code]

2 participations.

  • 1995 : 11e au classement final.
  • 2003 : Abandon.

Championnats panaméricains[modifier | modifier le code]

Course en ligne[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 1998 : médaille de bronze, Amérique Troisième au classement final.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ses différentes équipes professionnelles », sur www.memoire-du-cyclisme.net (consulté le 6 février 2011)
  2. « Le cyclisme colombien fait son cinéma. », sur www.cyclismag.com (consulté le 25 février 2011)
  3. (es) « Israel Ochoa décoré », sur www.indeportesboyaca.gov.co (consulté le 25 février 2011)
  4. a, b et c « Cyclisme colombien : Un bol d’air, vite ! », sur www.cyclismag.com (consulté le 25 février 2011)
  5. a et b (es) « Israel ¨El rápido Ochoa¨ se retira del ciclismo en la Vuelta al Valle », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 16 avril 2011)
  6. (es) « Alcaldía de Tunja-Proactiva-Irdet confirma su presencia en la Clásica de Anapoima », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 26 mars 2012)
  7. (es) « Les équipes Elites 2 colombiennes 2009 », sur members.fortunecity.es (consulté le 6 février 2011)
  8. « Les podiums du Tour de Colombie », sur www.memoire-du-cyclisme.net (consulté le 28 octobre 2009)
  9. (es) « Les vainqueurs d'étapes au Tour de Colombie sur la période 1979-2009 », sur members.fortunecity.es (consulté le 31 janvier 2010)
  10. « Les podiums du Clásico RCN », sur www.memoire-du-cyclisme.net (consulté le 28 octobre 2009)
  11. (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 90 », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 28 octobre 2009)
  12. (es) « Le Clásico RCN 2007 », sur members.fortunecity.es (consulté le 28 octobre 2009)
  13. (es) « Israel Ochoa se impuso en la octava etapa del Clásico RCN », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 6 avril 2010)
  14. (nl) « Le Tour du Costa Rica 2004 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 6 avril 2010)
  15. (es) « Le palmarès de la Vuelta a Boyacá », sur www.pedaleando.com (consulté le 30 octobre 2010)
  16. (nl) « Le Tour d'Équateur 2009 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 6 avril 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]