École nationale supérieure d'informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale supérieure d’informatique[1]
Image illustrative de l'article École nationale supérieure d'informatique
Nom original المدرسة الوطنية العليا للإعلام الألي
Informations
Fondation 6 décembre 1969[2]
Type École publique
Régime linguistique Kabyle, arabe, français
Localisation
Coordonnées 36° 42′ 21″ N 3° 10′ 15″ E / 36.705827, 3.17088636° 42′ 21″ Nord 3° 10′ 15″ Est / 36.705827, 3.170886  
Ville AlgerOued Smar
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Direction
Directeur ?
Chiffres clés
Personnel 115 enseignants
Étudiants ~1200 (2011/2012)
Divers
Site web www.esi.dz/

L'École nationale supérieure d'informatique (ESI), anciennement Institut national de formation en informatique (INI), est un établissement d'enseignement supérieur algérien formant des ingénieurs d’État en informatique. Elle est située à Oued Smar à 14 kilomètres à l’est d’Alger en Algérie.

Créé sous le nom de Centre d’études et de recherche en informatique (CERI) sous la tutelle du ministère de la Planification et de l’Aménagement du territoire, il a été renommé et placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en 1984.

Le CERI fut le premier centre de formation spécialisé en informatique d’Afrique. Il forma les premiers ingénieurs d’État, ingénieurs d’application et programmeurs d’Algérie et d’autres pays africains (Bénin, Cameroun, Gabon, Mali, Mauritanie, Sénégal, Tunisie, etc.).

Situation[modifier | modifier le code]

L'École nationale supérieure d'informatique est située sur le territoire de la commune de Oued Smar, à environ 15 km du centre-ville de la capitale algérienne. L'école est desservie par la gare de Oued Smar, située sur les lignes Alger - Thnéia et Alger - Reghaia et par l'axe autoroutier Ben Aknoun - aéroport international Houari Boumedienne (rocade Sud).

Bâtie sur une superficie de 13 hectares, à 2 km de l'Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB). l'ESI se trouve à proximité des villes d'El Harrach et de Bab Ezzouar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Diplôme d'ingénieur informaticien délivré par le CERI en 1981

L'ESI est créée le 6 décembre 1969 sous l’appellation de Centre d'étude et de recherche en informatique (CERI). En 1984, le CERI change de nom pour devenir l'Institut national de formation en informatique (INI). L'école prend son nom actuel et change de statut en 2008.

Le Centre d'étude et de recherche en informatique (CERI), créé en 1969, fut le premier centre de formation spécialisé en informatique en Afrique. Il forma les premiers ingénieurs d’État. Durant la première décennie de son existence, l’institut forma des cadres pour l’État algérien mais également pour un bon nombre de pays africains.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Missions[modifier | modifier le code]

La bibliothèque de l'école

Les principales missions de l'ESI sont :

  • La formation d'ingénieurs en informatique.
  • La formation en première post-graduation durant deux années pour l’obtention d'un magister en informatique.
  • La formation en deuxième post-graduation durant quatre années pour l'obtention d’un doctorat en informatique.
  • La formation continue pour le perfectionnement de cadres d’entreprises.

Formation des ingénieurs[modifier | modifier le code]

L'École nationale supérieure d'Informatique forme des ingénieurs d'État en informatique. La scolarité dure cinq ans et est répartie en trois périodes :

  • Deux années de classes préparatoires intégrées (CPI) : Celles-ci remplacent les deux années du tronc commun de l'ancien système, qui consistait à faire deux années de tronc commun suite auxquelles l'étudiant devait choisir une spécialité. aucun redoublement d'année n'est permis en première année CPI (Cycle (Classe) préparatoire Intégré). Puis en deuxième année, les étudiants qui ont obtenu une moyenne générale inférieure à 12/20 doivent obligatoirement passer un concours qui leur permettra d'accéder en troisième année Socle Commun Supérieur, ce concours est ouvert même aux étudiants venus d'autres universités à travers le territoire national.
  • Une année de socle commun supérieur (SCS) : après les deux années de classes préparatoires intégrées, les étudiants ayant obtenu 12 de moyenne générale durant la deuxième ainsi que ceux qui ont été admis par l’intermédiaire du concours, intègreront leur troisième année de Socle Commun.

Après un tronc commun de deux années, deux options de spécialisation sont offertes aux étudiants au sein d’un cycle ingénieur de deux ans :

  • L’option « Systèmes d’information » (SI) a pour objet de former des ingénieurs en informatique capables de prendre en charge et/ou participer à tout projet d’analyse, de conception et de mise en place de systèmes d’information au sein d’organismes et d’entreprises. Les enseignements dispensés couvrent l’analyse et la conception de systèmes d’information (méthodes, modèles et outils support), les systèmes d’organisations les outils d’aide à la décision (analyse des données, outils d’optimisation, etc.).
  • L’option « Systèmes informatiques » (SIQ) a pour objet de former des ingénieurs en systèmes informatiques vise à offrir au futur ingénieur des notions fondamentales allant de l’architecture des ordinateurs, aux logiciels d’application, en passant par les logiciels d’exploitation et les technologies de l’information et de la communication. Cette option ne vise pas à faire de l’ingénieur un spécialiste d’une technologie ou d’une plate-forme donnée, mais a pour objectif de lui donner les connaissances essentielles qui lui permettront d’appréhender rapidement les problèmes techniques auxquels il sera confronté dans le domaine industriel ou dans la recherche, et de concevoir efficacement des solutions adaptées en termes de qualité et de coût.
  • Deux années de spécialité (4ème + 5ème année): l’École offre à ses étudiants deux spécialités qui sont dispensées pour le cycle ingénieur. Le choix se fait à partir de la 4ème année à la base des notes obtenues durant l'année du socle commun Supérieur et des places disponibles par spécialité.
    • L’option « Systèmes d’information » (SI) a pour objet de former des ingénieurs en informatique capables de prendre en charge et/ou participer à tout projet d’analyse, de conception et de mise en place de systèmes d’information au sein d’organismes et d’entreprises. Les enseignements dispensés couvrent l’analyse et la conception de systèmes d’information (méthodes, modèles et outils support), les systèmes d’organisations les outils d’aide à la décision (analyse des données, outils d’optimisation, etc.).
    • L’option « Systèmes informatiques » (SIQ) a pour objet de former des ingénieurs en systèmes informatiques vise à offrir au futur ingénieur des notions fondamentales allant de l’architecture des ordinateurs, aux logiciels d’application, en passant par les logiciels d’exploitation et les technologies de l’information et de la communication. Cette option ne vise pas à faire de l’ingénieur un spécialiste d’une technologie ou d’une plate-forme donnée, mais a pour objectif de lui donner les connaissances essentielles qui lui permettront d’appréhender rapidement les problèmes techniques auxquels il sera confronté dans le domaine industriel ou dans la recherche, et de concevoir efficacement des solutions adaptées en termes de qualité et de coût.
  • La cinquième année : elle consiste en un stage pratique d'une durée équivalente à une année scolaire (octobre à septembre). L'étudiant est tenu durant cette période de réaliser un projet informatique dans lequel il devra mettre en pratique les notions et les concepts appris durant les quatre années théoriques.

Post-graduation[modifier | modifier le code]

La post-graduation permet de former des enseignants chercheurs pour les établissements universitaires et des chercheurs pour les secteurs industriels, le secteurs socio-économiques et les centres de recherche. L’ESI dispose de l'habilitation pour assurer la formation en post-graduation.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Pour l'année universitaire 2012-2013, le nombre d'étudiants est réparti comme suit:

  • Classes préparatoires intégrées (CPI) : 400 étudiants (1re année : ~176, 2e année : ~170).
  • Troisième année socle commun supérieur (SCS) : 37 étudiants.
  • Années de spécialité : 3SI : 98 étudiants, 3SIQ: 66 étudiants
  • Cinquième année :
  • Post-graduation :

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]