Henri de Ruolz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri de Ruolz (Henri Catherine Camille comte de Ruolz-Montchal) est un compositeur et chimiste français, né à Paris le et mort à Neuilly-sur-Seine le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri de Ruolz est élève de Berton, Lesueur, Paër et Rossini. Lorsque sa famille perd sa fortune, il est contraint d'abandonner la musique pour se consacrer à la chimie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Attendre et courir, 1830
  • Lara, 1835
  • La Vendetta, 1839
  • La jolie fille de Perth
  • Manfred

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • Requiem
  • Cantate en l'honneur de Jeanne d'Arc
  • Quatuor à cordes
  • 2 Trios avec piano

Invention[modifier | modifier le code]

Henri de Ruolz a inventé un procédé de dorure sans recours au mercure, procédé utilisé en joaillerie et pour les arts de la table. Le « ruolz » est utilisé pour la fabrication de couverts.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]