Heliconius telesiphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heliconius telesiphe est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Heliconius.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Heliconius telesiphe a été décrit par Doubleday en 1847 sous le nom initial d' Heliconia telesiphe[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Heliconius telesiphe telesiphe; présent en Bolivie.
  • Heliconius telesiphe cretacea Neustetter, 1916; présent en Guyane et au Pérou[2].
  • Heliconius telesiphe sotericus Salvin, 1871; présent en Équateur et au Pérou[1].

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

Heliconius telesiphe se nomme Telesiphe Longwing en anglais[3].

Description[modifier | modifier le code]

Heliconius telesiphe ressemble à Podotricha telesiphe (Mimétisme Müllerien)[4]. C'est un grand papillon d'une envergure de 65 mm à 80 mm au corps fin et aux ailes antérieures allongées à bord interne concave. Le mâle et la femelle sont identiques[5].

Le dessus est de couleur marron avec aux ailes antérieures une bande orange à rouge irrégulière séparant l'apex marron du reste de l'aile, une flaque orange au centre de l'aile et aux ailes postérieures une bande blanche ou jaune du bord interne dans l'aire basale vers l'apex.

Le revers est marron plus clair avec la même ornementation.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Plectostemma (Passifloraceae)[4].

Sur les autres projets Wikimedia :

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Heliconius telesiphe est présent en Colombie, en Bolivie, en Équateur, au Pérou et en Guyane[1],[5],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Heliconius telesiphe réside dans la forêt humide entre 600 m et 2 500 m d'altitude[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Heliconius », sur funet.fi (consulté le 28 juillet 2012)
  2. a et b « Heliconius telesiphe », sur butterfliesofamerica.com (consulté le 28 juillet 2012)
  3. « Heliconius telesiphe », sur neotropicalbutterflies.com (consulté le 28 juillet 2012)
  4. a, b et c « Heliconius telesiphe », sur tolweb.org (consulté le 28 juillet 2012)
  5. a et b « fiche 74 », sur tolweb.org (consulté le 28 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]