Hans Peter L'Orange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Peter L'Orange

Hans Peter L'Orange, né le 2 mars 1903 à Christiana et mort le 5 décembre 1983 à Oslo, est un universitaire norvégien qui fut professeur d'archéologie et d'histoire de l'antiquité romaine et du Moyen Âge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son examen artium en 1921 et l'Académie militaire, il étudie à partir de 1922 l'histoire de l'art et le grec. Il est candidat en philosophie en 1927 et doctor philosophiæ en 1933, grâce à sa thèse en allemand intitulée Studien zur Geschichte des spätantiken Porträts. Il obtient une bourse d'études à Rome entre1930 et 1936. Il est professeur d'archéologie classique à l'université d'Oslo de 1942 à 1973.

Le professeur L'Orange est à l'initiative, avec l'archéologue Hjalmar Torp, de la fondation de l'institut norvégien de Rome en 1959, qu'il dirige jusqu'en 1973. Il est professeur invité à la Dumbarton Oaks Library à Harvard et à l'université de Washington en 1950 et à l'université Johns-Hopkins de Baltimore en 1966-1967.

Il s'intéresse tout au long de sa carrière à l'art romain antique jusqu'à l'art médiéval. Son ouvrage intitulé Der spätantike Bildschmuck des Konstantinbogens (1939), concernant l'arc de Constantin est remarqué par les historiens d'art. Il mène des travaux dans les domaines de la mosaïque, de la sculpture hellénistiques et romaines, en particulier à Sperlonga, et des fouilles dans les églises lombardes de Cividale del Friuli.

Il a reçu le prix du conseil norvégien de la culture en 1969.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Blomsterfrisen på Ara Pacis, Augustus fredsalter [s.a.]
  • Romerske keisere i marmor og bronse, Dreyer [168 sider], 1967
  • L'Empire romain, 1995
  • The Roman Empire, 1985
  • Lux aeterna: l'adorazione della luce nell'arte tardo antica ed alto medioevale
  • Art forms and civic life in the late Roman Empire, 1965, 1972
  • Konstantin den stores triumfbue i Roma
  • Sperlonga again, 1969
  • Nota metodologica sullo studio della scultura altomedioevale, 1967
  • En collaboration avec Per Jonas Nordhagen, Mosaics. Methuen, 1967.
  • Osservazioni sui ritrovamenti di Sperlonga, 1965
  • Nuovo contributo allo studio del Palazzo Erculio di Piazza Armerina, 1965
  • Från antik till medeltid, 1965
  • Ara Pacis Augustae, 1962
  • Mosaik von der antike bis zum mittelater, 1960
  • Ein Meisterwerk römischer Porträtkunst aus dem Jahrhundert der Soldatenkaiser, 1959
  • Amor og Psyche, elskoven og sjelen, 1959
  • Fra Vibienes gravmæle, 1954
  • Mosaikken mellem antikk og middelalder, 1953
  • Det langobardiske tempel i Cividale, 1953
  • Det skjønnes sakrament, 1949
  • Graven i Vatikanet, 1949
  • Sentrum og periferi, 1946
  • Romersk krisetid, 1941
  • Der spätantike Bildschmuck des Konstantinsbogens, 1939
  • Ein unbekanntes Augustusbildnis, 1939
  • Un monumento onorario di Diocleziano al Foro Romano, 1939/17
  • Ein unbekanntes Portræt Konstantins des Grossen, 1938
  • Ein tetrarchisches Ehrendenkmal auf dem Forum Romanum, 1938
  • Rom und die Provinz in den spätantiken Reliefs des Konstantinsbogens, 1936
  • Una strana testimonianza fin ora inosservata nei rilievi dell'arco di Constantino
  • Antiken in der Nationalgalerie zu Oslo, 1931
  • Ritratti romani ad Oslo, 1929
  • Ein römisches Frauenporträt in der Antikensammlung der Nationalgalerie, 1928

Source[modifier | modifier le code]