Halleluhwah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Halleluhwah

Chanson de Can
extrait de l'album Tago Mago
Sortie 1971
Enregistré 1971
Schloss Nörvenich
Cologne (Allemagne)
Durée 18:32
Genre Krautrock
Compositeur Holger Czukay
Michael Karoli
Jaki Liebezeit
Irmin Schmidt
Damo Suzuki
Producteur Can
Label United Artists Records

Pistes de Tago Mago

Halleluhwah est une chanson du groupe allemand Can, et apparaît sur l'album Tago Mago (1971). Le morceau est régulièrement repris par Damo Suzuki lors de ses tournées.

Musique et textes[modifier | modifier le code]

Pour le journaliste Joe McGlinchey, Halleluhwah contient des éléments de la « marque de fabrique » du son de Can : « le chant de Damo Suzuki, qui passe sans prévenir d'un doux gémissement à des cris agressifs ; le jeu méditatif de Jaki Liebezeit et les manipulations d'Holger Czukay[1] ». Le morceau se focalisent surtout sur un groove répétitif, remarquablement mis en place par une synchronisation parfaire entre basse et batterie[2]. Le morceau est surtout reconnu pour le jeu de Liebezeit, qui impose pendant plus de 18 minutes un rythme puissant et répétitif. Enfin, le texte, écrit par Suzuki, serait une référence à la perte d'un proche, comme un frère par exemple, le terme "brother" étant répété plusieurs fois dans la chanson.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le vinyle original anglais contient une erreur de typographie, Halleluhwah étant orthographié en "Hallelujah".

Personnel[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joe McGlinchey, « Can - Tago Mago », Ground and Sky (consulté le 25 janvier 2010)
  2. Ritchie Unterberger dans Unknown Legends of Rock 'n' Roll: Psychederic Unknowns, Mad Geniuses, Punk Pioneers, Lo-Fi Mavericks, and More, 1998, p. 170