Irmin Schmidt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Irmin Schmidt

alt=Description de l'image Irmin Schmidt 1972 (Heinrich Klaffs Collection 101).jpg.
Informations générales
Naissance 29 mai 1937
Berlin, Allemagne
Genre musical Krautrock, rock expérimental, musique classique
Instruments Claviers, piano
Années actives 1959 - présent

Irmin Schmidt est un claviériste et compositeur allemand, né le 29 mai 1937 à Berlin (Allemagne). Il est surtout connu pour avoir été un des membres fondateurs du groupe de Krautrock Can.

Biographie[modifier | modifier le code]

Irmin Schmidt naît à Berlin mais grandit dans l'Ouest de l'Allemagne. Il étudie la musique au conservatoire de Dortmund, au Folkwang Hochschule d'Essen, au Mozarteum de Salzbourg, et la composition au Rheinische Musikschule, à Cologne, où il fréquente les cours de Karlheinz Stockhausen.

Il commence sa carrière musicale comme chef d'orchestre, donnant des concerts avec l'orchestre symphonique de Bochum, l'orchestre symphonique de Vienne et avec l'ensemble de Dortmund, qu'il fonde lui-même en 1962. Il reçoit quelques récompenses pour son travail durant cette période. Il a également été kapellmeister pour le théâtre d'Aachen, maître pour le théâtre musical et de chanson française à Bochum et enfin pianiste de concert.

En 1968, il fonde, en compagnie de Holger Czukay, Michael Karoli et Jaki Liebezeit, le groupe de rock expérimental Can. Il a également écrit une quarantaine de bandes originales de films et de séries télévisées.

Irmin Schmidt a également enregistré quelques albums en solo et écrit un opéra, basé sur le Gormenghast de Mervyn Peake[1]. Sa femme, Hildegard Schmidt, est une des responsables du label Spoon Records depuis 1974.

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo :

  • Filmmusik (1980)
  • Filmmusik, Vol. 2 (1981)
  • Toy Planet (1981)
  • Filmmusik, Vols. 3 & 4 (1983)
  • Rote Erde (1983)
  • Musk At Dusk (1987)
  • Filmmusik Vol. 5 (1989)
  • Impossible Holidays (1991)
  • Le Weekend (1991)
  • Soundtracks 1978-1993 (1994)
  • Gormenghast (2000)
  • Masters of Confusion (2001)
  • Flies, Guys and Choirs (2008)
  • Axolotl Eyes (2008)
  • Palermo Shooting (2008)

Avec Can : Voir Discographie de Can.

Notes et références[modifier | modifier le code]