History (album de Michael Jackson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis HIStory)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir History.

HIStory: Past, Present and Future – Book I est le neuvième album studio de Michael Jackson et le véritable avant dernier disque du "roi de la pop", il s'agit d'un double album sorti le 16 juin 1995 sous le label Epic Records, une division de Sony Music. Le concept de l'album s'appuie sur le jeu de mot 'His story' faisant allusion à la partie best-of de 15 titres sur le premier CD (History begins) et (History continues) sur le second CD, contenant lui 14 nouvelles chansons sur 15. L'une des 15 pistes, le titre Come together (enregistré pendant les sessions Bad de 1986-87), avait en effet déjà été exploitée en 1992 sur la face B du titre Remember the time, pendant la promotion de l'album Dangerous, du roi de la pop.

L'album a été nommé pour 5 Grammy Awards en 1996 dont l'album de l'année et « meilleur clip vidéo », qu'il gagnera avec le clip de Scream. Depuis sa sortie en 1995, HIStory : Past, Present and Future - Book I s'est vendu à plus de 39 millions d'exemplaires en incluant les CD (dont la réédition du premier disque seulement en 2001), Vinyles, Cassettes et Minidisc à travers le monde, ce qui en fait le deuxième double album le plus vendu de l'histoire de la musique, juste derrière The Wall de Pink Floyd.

Revue[modifier | modifier le code]

Michael Jackson a, du point de vue des réalisations instrumentales, pratiquement toujours posé sa griffe sur les précédents albums. Dans HIStory, sa participation à ce niveau est largement soulignée : piano, synthétiseur, guitare et autres percussions sur l'album, en plus, bien sûr, du chant et des chœurs. Il s'est également largement impliqué dans la production de l'album, en collaborant avec les producteurs Jimmy Jam & Terry Lewis, Dallas Austin, Bill Bottrell et R. Kelly. On sait de par Lewis que Prince a fait un passage au studio et a écouté la maquette de l'album qu'il a trouvée bonne.

Si Michael Jackson composait souvent des chansons qui égratignaient les gens qui le harcelaient, HIStory continues a un son plus amer et coléreux, plus personnel donc, car cet album, principalement réalisé à New-York en 1994, suit de peu les accusations de la famille Chandler portées contre lui pour abus sexuels. Cette famille réclamait à Jackson 20 millions de Dollars pour abandonner toute poursuite contre lui, et ce dernier, mal conseillé par ses avocats, demanda à sa compagnie d'assurance de régler la somme (qui ne représentait pas grand chose vu l'ampleur de sa fortune personnelle). La suite donna tort aux avocats de Jackson, puisqu'ils avaient, en agissant ainsi, ouvert la porte à d'autres maîtres chanteurs.

Depuis Scream ou Tabloid Junkie, Jackson se rebiffe contre la presse à scandale et invite les lecteurs à ne plus acheter ce type de revues[réf. nécessaire] qu'il qualifie de mensongères et ordurières. Dans l'album, Michael Jackson y règle non seulement ses comptes avec la presse à scandale, les paparazzis, mais également la famille Chandler, le procureur Tom Sneddon. Il y expose son état d'esprit mélancolique dans Stranger in Moscow. You Are Not Alone traite d'isolation et d'amour tandis que Little Susie est une douce ballade amère sur la mort d'une jeune fille et la négligence humaine.

Promotion[modifier | modifier le code]

Statue de Michael Jackson (Ici appartenant à un gérant d'un MacDonald's Hollandais et siégeant à quelques mètres de là) utilisée pour la promotion de l'album HIStory.

Sony Music a soutenu la promotion de l'album et sa campagne marketing avec un budget de 30 millions de dollars. La campagne comprenait un ensemble de singles et clips vidéo, spots télévision et radio, une tournée mondiale (HIStory World Tour), et finalement un album de remixes.

Singles[modifier | modifier le code]

Scream/Childhood[modifier | modifier le code]

Le premier single Scream/Childhood, est sorti en mai 1995 comme un double single face A. Scream est un duo entre Michael et sa sœur cadette Janet, et Childhood a été utilisé comme thème du film Sauvez Willy 2. Les deux chansons sont supportées par un clip. Celui de Scream (l'un des plus coûteux de l'histoire, réalisé dans les studios Californiens Universal)[4]) est d’inspiration SF. Il raconte l’histoire de Michael et de sa sœur, à bord d’un vaisseau en orbite autour de la terre, qui tentent de fuir leur réalité. Ils hurlent tous les deux leur colère, en espérant que cela s’arrête. Il remportera le Grammy Award du meilleur clip ainsi qu’un MTV Video Music Award pour la meilleure chorégraphie en 1995.

Childhood s’inspirant de l’histoire de Peter Pan (le personnage auquel l'artiste s'est toujours identifié), montre un Michael Jackson assis, chantant dans une forêt, alors que des bateaux imaginaires, investis par des enfants, flottent au-dessus de lui dans un ciel étoilé et lunaire.

Ce double single marquait l’histoire de la musique en entrant directement en 5e position du Billboard Hot 100, le meilleur démarrage pour un single à l’époque[réf. nécessaire], battant un record vieux de 25 ans détenu par les Beatles avec leur single Let It Be, qui était entré en 6e position en 1970. Le single restera dans les Charts pendant 17 semaines, et au 31 juillet 1995, il est certifié disque de platine. Le single atteint la 3e position en Angleterre, la 2e en Australie et la 1re en Nouvelle-Zélande, Finlande, Espagne, Hongrie, Italie, France, et dans l’Eurochart Hot 100 Singles.

You Are Not Alone[modifier | modifier le code]

Second single d'HIStory, You Are Not Alone, fut écrit et produit par R. Kelly et sort en août 1995. Il devint le premier single de l'histoire de la musique contemporaine à atteindre directement la 1re position du Billboard Hot 100, recevant un « Billboard Hot 100 Achievement Award » pour sa réussite. Le single restera dans les charts américains pendant 20 semaines, et fut certifié disque de platine en huit semaines, en dépassant le million d'exemplaires vendus. Il atteint la 1re place en Angleterre, Nouvelle-Zélande, Irlande, France, Suisse, et l'Eurochart (où il restera 6 semaines). Le clip vidéo, reste néanmoins quelque peu controversé, car il présente Michael Jackson en compagnie de sa femme de l'époque, Lisa Marie Presley (la fille d'Elvis) tous deux dans une tenue légère, tels deux amoureux.

Earth Song[modifier | modifier le code]

Earth Song (originellement intitulée What about us et laissée de côté pendant les sessions de l'album Dangerous de 1990), le 3e single extrait de l'album HIStory, sort en novembre 1995. Aux États-Unis, le single est diffusé en radio uniquement (pour inciter les auditeurs à se procurer l'album). Le titre est diffusé simultanément avec la chanson This Time Around sur les radios américaines. En Angleterre, Earth Song démarre en numéro 1 et y reste 6 semaines. Ce faisant, le single devient la chanson numéro 1 de Noël dans ce pays. Earth Song restera 19 semaines dans les charts, et sera le plus gros hit anglais de Michael Jackson, devant Billie Jean. Cette chanson est un cri d'alarme et de désespoir pour la planète, que l'être humain a ravagé depuis des décennies.

Le single sera numéro 1 en Allemagne, Suisse, Lettonie et l'Eurochart. Au total, il atteint brillamment le top 10 dans 16 pays européens. Aux Brit Awards de 1996, la performance de Michael Jackson crée la polémique. Jarvis Cocker (du groupe "Pulp") proteste contre cette performance en venant perturber le spectacle du roi de la pop, dénonçant l'identification de Jackson au Christ (il ouvre en effet ses bras en croix, vêtu de blanc, et appelle plusieurs personnes représentants toutes les origines à venir se blottir contre lui). Grâce à cette performance et l'incident avec Cocker, Earth Song remonte dans les charts (de la 38e à la 16e place). Il s'en vend 3 millions de copies à travers le monde ce qui en fait le plus gros succès de l'opus.

They Don't Care About Us[modifier | modifier le code]

They Don't Care About Us, véritable message politique censé défendre la cause des opprimés, est le 4e single d'HIStory et sort en Europe en avril 1996. Une grande controverse naquit, cette fois-ci pour des paroles jugées anti-sémites par une partie de la communauté juive. Michael Jackson décidait alors de faire censurer les passages concernés (Jew me, sue me et kick me, kike me en do me, sue me et kick me, strike me) afin que la chanson puisse être jouée en radio et télévisions musicales. Les paroles (qui prêtent véritablement à confusion) avaient justement pour but de défendre la communauté juive, en plaçant Jackson en position de victime. Le clip original, tourné en mars dans les favelas de Salvador de Bahia au Brésil sous la direction du réalisateur afro-américain Spike Lee, ne donna pas entière satisfaction à Michael Jackson après visionnage, et une seconde version, dite "prison", fut tournée plus tard.

Cette nouvelle version vidéo, montrant un Michael Jackson emprisonné, entouré d'écrans de télévision, exhibant des images de bavures policières et autres enfants affamés, contaminant les autres détenus par sa rebellion (ce sont alors de vrais détenus qui sont engagés comme acteurs) fut interdite dans plusieurs pays. Ce titre semblait véritablement déranger tous les pouvoirs en place. Le clip fut jugé trop dur et ne fut diffusé qu'après 21h00 sur MTV et VH1.

Au Royaume-Uni, They Don't Care About Us atteint la 4e place et reste dans le top 100 pendant 18 semaines, alors qu'en Italie et Allemagne il est numéro un. Ces résultats contrastent avec le Billboard Hot 100 américain où le single, hautement censuré car jugé politiquement incorrect, ne dépassera pas la 30e position même s'il y restera 13 semaines. Dans l'Eurochart, They Don't Care About Us atteint la place numéro 2, et y restera 8 semaines, comptabilisant 26 semaines de présence. C'est Steve Lukather (Toto) qui exécute les parties tonitruantes de guitares de ce titre. Le réalisateur de la vidéo, Spike Lee, excédé par la censure exercée sur le titre en question, déclarera ceci : "Il y a vraiment deux poids deux mesures dans le show-biz". On peut dire "Nigger" dans une chanson, mais pas "Jew". Si vous prononcez ce mot, alors cela fait de vous un antisémite".

"Stranger in Moscow"[modifier | modifier le code]

"Stranger in Moscow", sorti en novembre 1996, est le 5e single extrait de l'album. Il se hisse essentiellement dans le top 10 des charts Européens. En Angleterre, "Stranger In Moscow" atteint le top 5, et se place à la 4e position. Le titre restera dans le top 100 pendant 16 semaines. En Espagne et Italie, il est numéro 1, et dans l'Eurochart il atteint la 6e place et cumulera 17 semaines de présence. "Stranger in Moscow" est un titre écrit par Michael Jackson en 1993 en Russie, et évoque la solitude qu'il vit au quotidien, depuis la plainte déposée contre lui, pour abus sexuels.

"HIStory/Ghosts"[modifier | modifier le code]

En juillet 1997, pendant la 2e partie de la tournée HIStory, "HIStory (Tony Moran's History Lesson)" - une version remix de la chanson titre "HIStory", sort partout sauf aux États-Unis. Le titre est accompagné de "Ghosts", un titre extrait de l'album de remixes Blood On The Dance Floor: HIStory in the Mix. Le single débute en 5e place en Angleterre, et restera 8 semaines. En France et en Italie, le single est respectivement 4e et 3e.

"Smile"[modifier | modifier le code]

"Smile" est une reprise d'un titre connu de Charlie Chaplin de 1928, que Michael Jackson avait décidé de chanter pour conclure l'album HIStory. Cette chanson fut enregistrée avec tout un orchestre symphonique dans la Hit Factory, à New-York, mais cette version ne fut pas celle retenue pour l'album. "Smile" devait être le dernier single à sortir de l'album HIStory, en octobre 1997, mais la sortie fut annulée par Sony Music, et les disques pressés furent presque tous détruits. Quelques CD promotionnels et vinyles ayant echappé à la destruction se vendent aujourd'hui a des prix faramineux. Ces disques ayant pris une immense valeur, il existe énormément de contrefaçons, vendues dans les conventions du disque, ou sur les sites spécialisés d'internet. La meilleure façon de reconnaître une contrefaçon du maxi vinyle étant de constater que son logo central est similaire à une photocopie laser. La séance de photos concernant le single "Smile", réalisée par le photographe Jonathan Exley, et dans laquelle Jackson reprenait le rôle de Charlie Chaplin (dont il était un immense admirateur) concernait Les temps modernes et The Kid.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

CD 1: HIStory Begins[modifier | modifier le code]

No Titre Crédits Durée
1. Billie Jean M.Jackson 4:54
2. The Way You Make Me Feel M.Jackson 4:57
3. Black or White M.Jackson, B.Bottrell 4:15
4. Rock with You R.Temperton 3:40
5. She's Out Of My Life T.Bahler 3:38
6. Bad M.Jackson 4:07
7. I Just Can't Stop Loving You M.Jackson, (duo avec S.Garrett) 4:12
8. Man in the Mirror S.Garrett, G.Ballard 5:19
9. Thriller R.Temperton 5:57
10. Beat It M.Jackson 4:18
11. The Girl Is Mine (duo avec Paul McCartney) M.Jackson 3:41
12. Remember the Time M.Jackson, T.Riley, B.Belle 3:59
13. Don't Stop 'Til You Get Enough M.Jackson 6:05
14. Wanna Be Startin' Somethin' M.Jackson 6:04
15. Heal the World M.Jackson 6:24
71:38

CD 2: HIStory Continues[modifier | modifier le code]

No Titre Crédits Durée
1. Scream (feat Janet Jackson) M.Jackson, J.Jackson, J.Jam, T.Lewis 4:38
2. They Don't Care About Us M.Jackson 4:44
3. Stranger in Moscow M.Jackson 5:44
4. This Time Around M.Jackson, Dallas Austin, Bruce Swedien, Rene 4:20
5. Earth Song M.Jackson 6:46
6. D.S. M.Jackson 4:49
7. Money M.Jackson 4:41
8. Come Together J.Lennon, P.McCartney 4:02
9. You Are Not Alone R.Kelly 5:45
10. Childhood M.Jackson 4:28
11. Tabloid Junkie M.Jackson, J.Harris, T.Lewis 4:32
12. 2 Bad (feat Shaquille O'Neal) M.Jackson, J.Harris, T.Lewis, S.O'Neal 4:49
13. HIStory M.Jackson, J.Harris, T.Lewis 6:37
14. Little Susie M.Jackson 6:13
15. Smile C.Chaplin 4:56
81:65

Autres titres[modifier | modifier le code]

  • À noter que, sur l'édition française du disque, Michael a enregistré un message d'amour pour ses fans français
  • On the Line - écrit par Babyface, tiré du Film Get on the Bus, le titre n'apparait pas sur la bande son du film - inclus plus tard sur le coffret The Ultimate Collection (2004) dans une version légèrement différente de celle du maxi-CD inclus dans le coffret français de Ghosts.
  • Superfly Sister - incluse sur Blood On The Dance Floor: HIStory in the Mix (1997)
  • Bassouille - produit par Michael Jackson et Bruce Swedien, comme le nom l'indique, ce morceau a des basses très fortes.
  • In the Back - démo incluse dans The Ultimate Collection (2004)
  • To Satisfy You - écrit et composé par Michael Jackson et Bryan Loren [1]
  • Why - produit par Babyface puis offerte plus tard aux 3T
  • Is It Scary - utilisé pour le court-métrage Ghosts et disponible sur Blood On The Dance Floor - HIStory In The Mix
  • Morphine - disponible sur Blood On The Dance Floor - HIStory In The Mix
  • Cry (à ne pas confondre avec la chanson de l'album Invincible)
  • À noter aussi que la version non éditée de Come Together était disponible sur le single de Remember The Time.
  • Deep In The Night composé en 1992
  • California Grass composé en 1993
  • Dreams composé en 1993
  • Fears composé en 1993

Charts et certifications[modifier | modifier le code]

Charts[5] Meilleur
Rang
Certification Ventes
Argentine Disque de platine Platine[6] 200,000[6]
Australie 1 Disque de platine Platine[7] 560,000[8]
Autriche 2 Disque de platine Platine[9] 80,000[10]
Belgium 1
Canada Disque de platine Platine[11] 500,000[12]
Europe Disque de platine Platine[13] 6,000,000[14]
Finlande 3 Disque de platine Platine[15] 61,352[15]
France 1 Disque de diamant Diamant[16] 1,000,000[16]
Allemagne[17] 1 Disque de platine Platine[18] 1,500,000[19]
Pays-Bas 1 Disque de platine Platine[20] 240,000[10]
Nouvelle-Zélande 1[21] Disque de platine Platine[22] 135,000[23]
Norvège 1 Disque de platine Platine[24] 40,000[10]
Espagne 3x Disque de platine Platine[25] 300,000
Suède 3 Disque de platine Platine[26] 60,000[10]
Suisse 1 Disque de platine Platine[27] 150,000[27]
Royaume-Uni[28] 1 Disque de platine Platine[29] 1,200,000
États-Unis[30] 1 Disque de platine Platine[31] 7,000,000

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) History (album de Michael Jackson) sur Allmusic
  2. Lien
  3. Le single n'est apparu qu'en verion radio aux états-unis et n'a donc pas fait l'objet d'un single officiel
  4. (en) Michael Jackson's Music-Video Legacy, MTV, 25 juin 2009.
  5. (en) Hit Parade, « European charts »,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  6. a et b (en) Cámara Argentina de Productores de Fonogramas y Videogramas, « Argentinian certification », capif.org.ar,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  7. (en) Australian Recording Industry Association, « ARIA Charts — Accreditations », aria.com.au,‎ 2004 (consulté le 25 novembre 2008)
  8. (en) Australian Recording Industry Association, « Criteria », aria.com.au (consulté le 25 novembre 2008)
  9. (en) International Federation of the Phonographic Industry — Austria, « Austrian certification (search) », ifpi.at,‎ December 19, 1996 (consulté le 25 novembre 2008)
  10. a, b, c et d [PDF] (en) Recording Industry Association of Japan, « Standard for Certifying Awards of Countries », riaj.or.jp,‎ 2005 (consulté le 25 novembre 2008)
  11. (en) Canadian Recording Industry Association, « Canadian certification », cria.ca,‎ November 30, 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  12. (en) Canadian Recording Industry Association, « Criteria », cria.ca (consulté le 25 novembre 2008)
  13. (en) International Federation of the Phonographic Industry, « IFPI Platinum Europe Awards », ifpi.org,‎ 1996 (consulté le 25 novembre 2008)
  14. (en) International Federation of the Phonographic Industry, « Criteria », ifpi.org (consulté le 25 novembre 2008)
  15. a et b (en) International Federation of the Phonographic Industry — Finland, « Finnish certification » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), ifpi.fi, 1997. Consulté le 2008-11-25
  16. a et b (en) Syndicat national de l'édition phonographique, « French certification », chartsinfrance.net,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  17. (en) « German Albums Chart (Search) », charts-surfer.de,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  18. (en) International Federation of the Phonographic Industry — Germany, « German certification », musikindustrie.de,‎ 1997 (consulté le 25 novembre 2008)
  19. [PDF] (en) International Federation of the Phonographic Industry, « Criteria », musikindustrie.de,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  20. (en) Nederlandse Vereniging van Producenten en Importeurs van beeld-en geluidsdragers, « Dutch certification (search) », nvpi.nl,‎ 1996 (consulté le 25 novembre 2008)
  21. New Zealand Peak Position
  22. « New Zealand Certification » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  23. New Zealand Chart Facts
  24. (en) International Federation of the Phonographic Industry — Norway, « Norwegian certification (search) », ifpi.no,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  25. « Promusicae » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  26. [PDF] (en) International Federation of the Phonographic Industry — Sweden, « Swedish certification », ifpi.se,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  27. a et b (en) HitParade, « Swiss certification »,‎ 1996 (consulté le 25 novembre 2008)
  28. (en) Every Hit, « UK Albums Chart »,‎ juin 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  29. (en) British Phonographic Industry, « U.K. certification » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), bpi.co.uk, February 1, 1996. Consulté le 2008-11-25
  30. (en) Allmusic, « Billboard charts »,‎ 1995 (consulté le 25 novembre 2008)
  31. (en) Recording Industry Association of America, « U.S. certification », riaa.com,‎ October 12, 1999 (consulté le 25 novembre 2008)