Grégoire de Nicopolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grégoire de Nicopolis (ou saint GrégoireԳրիգորMakar, bienheureux, grec : Makarios) était un évêque arménien qui a vécu sept ans comme ermite à Bondaroy (992-16 mars 999).

Biographie[modifier | modifier le code]

Grégoire eut une vie de prière et d'oraison. Il vivait dans un grand ascétisme, jeûnait trois jours par semaine (lundi mercredi et vendredi), ne mangeait que des lentilles les autres jours ou des racines, et faisait cent prosternations par nuit dans son église. Il quitta son évêché et, enfin arrivé en Gaule, il vécut en reclus sept ans dans une minuscule grotte près de Pithiviers, recevant quelques visiteurs.

Pèlerinage[modifier | modifier le code]

Le tombeau où fut enterré saint Grégoire de Nicopolis au Xe siècle est l'église Saint-Martin-Le-Seul à Bondaroy dans le Loiret, une église carolingienne du IXe siècle bien conservée. « Les pèlerinages de la grotte où Saint-Grégoire a vécu et de la petite église de Saint-Martin-le-Seul sont très fréquentés — Le mardi de Pâques il s'y fait une grande procession — Tout le clergé et un grand nombre de personnes de Pithiviers s'y rendent dès cinq heures du matin, portant les Saintes Reliques et chantant l'office pendant le trajet »[1].

Un pèlerinage y a encore lieu annuellement organisé par le monastère orthodoxe des saints Grégoire l'Arménien et Martin le Seul ; en 2010, le pèlerinage annuel de saint Gregoire de Nicopolis a eu lieu de le 5 juin.

Pain d'épices[modifier | modifier le code]

Pain d'épices artisanal

Saint Grégoire de Nicopolis avait coutume de partager avec les Prêtres ou les chrétiens qui venaient le visiter le dimanche, un gâteau confectionné selon l'usage de son pays « avec de la farine de seigle, du miel et des épices ».

Il existe la « Confrérie du pain d’épices de saint Grégoire de Nicopolis » à Pithiviers[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abbé Patron, Recherches historiques sur l'Orléanais, tome 2, 1870, cité sur « Commune Bondaroy », sur Cercle des cartophiles du Loiret (consulté le 4 novembre 2009).
  2. « La Confrérie du Pain d'Épices », sur Logis de France — Loiret (consulté le 4 novembre 2009).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Vita » (anonyme) , Charles de la Saussaye, dans les Annales Ecclesiae Aurelianensis, Drouart, Paris, 1615.
    Conservé à la bibliothèque municipale de Pithiviers ; inspira Mgr A. Chabot, curé de Pithiviers, en 1886 pour le Livre des Pèlerins de Saint Grégoire.
  • Takvor Takvorian, Les Apôtres arméniens en Occident ; saint Grégoire de Pithiviers, Ophrys, 1985, 116 pages.