Gnaphale blanc jaunâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Le gnaphale blanc jaunâtre (Pseudognaphalium luteoalbum), appelé aussi cotonnière blanc jaunâtre, est une petite plante de la famille des Astéracées (ou Composées), autrefois classée dans le genre Gnaphalium, appartenant aujourd'hui au genre Pseudognaphalium, dont il est l'espèce la plus répandue. Comme les gnaphales, et plus généralement toutes les plantes appelées « cotonnières », il est remarquable par son abondante pilosité blanche et cotonneuse (tige et feuilles). Les fleurs sont groupées en petits capitules ovoïdes eux-mêmes rassemblés en capitules.

Liste des variétés[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (15 juillet 2013)[2] :

  • variété Gnaphalium luteoalbum var. compactum

Selon Tropicos (15 juillet 2013)[3] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • sous-espèce Pseudognaphalium luteoalbum subsp. affine (D. Don) Hilliard & B.L. Burtt

Description[modifier | modifier le code]

Écologie et habitat[modifier | modifier le code]

Plante annuelle présente dans toute l'Europe occidentale jusqu'au sud de la Suède, mais poussant de préférence dans les régions méridionales. En France, elle est rare au-dessus de la Seine. Elle apprécie les terrains sablonneux moyennement ensoleillés, plutôt humides.

  • Floraison : de mai-juin à septembre
  • Pollinisation : entomogame, autogame
  • Dissémination : barochore

Morphologie générale et végétative[modifier | modifier le code]

Plante petite à moyenne à poils blancs cotonneux, à tiges ramifiées à la base et érigées. Feuilles alternes, oblongues à linéaires, cotonneuses sur les deux faces, à bord légèrement enroulé.

Morphologie florale[modifier | modifier le code]

Inflorescence en groupe de petits capitules ovoïdes comportant chacun de nombreuses fleurs minuscules (jusqu'à 40 fleurs par capitule). Involucre de bractées membraneuses, blanches ou jaunâtres, ovales à lancéolées. Fleurs toutes tubulées jaunes (les fleurs périphériques sont souvent rouges).

Fruits et graines[modifier | modifier le code]

Les fruits sont des akènes.

Statut[modifier | modifier le code]

Cette plante est protégée dans le Nord-Pas-de-Calais[4] et en Picardie[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Benoît Toussaint (coord.), Inventaire de la flore vasculaire du Nord-Pas de Calais (Ptéridophytes et Spermatophytes) : raretés, protections, menaces et statuts., Centre régional de phytosociologie agréé Conservatoire botanique national de Bailleul, avec la collaboration du Collectif botanique du Nord-Pas de Calais,‎ décembre 2011, 4b éd., I-XX ; 1-62 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sous le nom Pseudognaphalium luteoalbum

Sur les autres projets Wikimedia :

Sous le nom Gnaphalium luteo-album

Sous le nom Helichrysum luteoalbum

Sous le nom Laphangium luteoalbum