Giuseppe Furino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giuseppe Furino
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 5 juillet 1946 (68 ans)
Lieu Palerme (Italie Drapeau : Italie)
Taille 1,67 m (5 6)
Période pro. 19661969
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Italie Juventus
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1966-1968 Drapeau : Italie Savone 61 (7)
1968-1969 Drapeau : Italie Palerme 27 (1)
1969-1984 Drapeau : Italie Juventus 534 (19)[1]
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1970-1974 Drapeau : Italie Italie 3 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Giuseppe Furino (né le 5 juillet 1946 à Palerme en Sicile) est un footballeur international italien, jouant le rôle de milieu défensif.

Il est célèbre pour avoir notamment remporté huit fois le championnat d'Italie (record national, partagé avec Giovanni Ferrari, autre joueur bianconero).

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière en Série B à Savone dans le championnat 1966-67, devenant immédiatement titulaire dans son équipe. Après la descente des ligurians en division inférieure, il dispute une excellente saison en série C1 et suscite l'intérêt de Palerme, club de Série A. Il joue la saison 1968-69 sous les couleurs de l'équipe sicilienne. Avec les siciliens, il y découvre également la Série A le 29 août 1968 lors d'une défaite 3-0 contre Cagliari.

En dépit de sa petite taille (167 cm), Furino (surnommé au long de sa carrière L'Omino di ferro ou encore Furia-furin-furetto[2]) se met en valeur par ses qualités de récupérateur, jouant 27 des 30 matches de la saison 1968-69 : il est transféré à l'été 1969 à la Juventus, où il acquiert immédiatement une place de titulaire.

Juventus[modifier | modifier le code]

Il joue son premier match avec le club de la ville de Turin lors d'une rencontre de coupe le 31 août 1969 lors d'un nul 0-0 contre Mantoue, inscrivant son premier but une semaine plus tard le 7 septembre 1969 lors d'un succès 3-1 contre Brescia.

Dans le club bianconero, il est destiné à devenir un titulaire indiscutable pendant une décennie (il devient le 11e capitaine de l'histoire du club en succédant à Sandro Salvadore en 1974), gagnant avec le club turinois 8 scudetti : (1971-72, 1972-73, 1974-75, 1976-77, 1977-78, 1980-81, 1981-82 et 1983-84), 2 Coupes d'Italie (1978-79 et 1982-83), une Coupe UEFA (1976-77) ainsi qu'une Coupe des Coupes (1983-84).

Le 13 septembre 1981 (lors d'un succès en Série A 3-0 contre Parme), il dépasse Giampiero Boniperti et ses 465 matchs en bianconero et devient alors le joueur le plus capé de l'histoire du club (avant d'être à son tour dépassé par Gaetano Scirea un peu moins de six ans plus tard). Le 5 septembre 1982, il devient le premier joueur juventino de l'histoire à atteindre la barre des 500 matchs disputés sous les couleurs du club (lors d'un match nul 1-1 en coupe contre Padoue)[3].

Il termine sa carrière à la Juve après 361 matches de championnat disputés en 15 saisons à la fin du championnat 1983-84, durant lequel il dispute un seul match qui lui permettra de conquérir son huitième titre de champion, égalisant ainsi le record de Giovanni Ferrari.

Dans la riche histoire de la Juventus, il fait figure de monument, du "joueur de club" par excellence, de moteur du système de jeu bianconero, indispensable, à défaut d'être brillant. En revanche, avec l'équipe nationale italienne, il ne brille pas, disputant seulement trois matches, le premier le 6 juillet 1970 durant le mondial 1970 au Mexique où il remplaçe Angelo Domenghini pendant le match opposant l'Italie à l'Uruguay. Il ne porte à nouveau le maillot de la nazionale qu'en 1973 et 1974, devant faire face à la concurrence de milieux de la carrure de Romeo Benetti et Gabriele Oriali.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Juventus
 

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Statistiques[modifier | modifier le code]

Performances générales en club
Club Saison Championnat Coupe Coupe d'Europe Autres Total
Comp. Matchs Buts Matchs Buts Comp. Matchs Buts Comp. Matchs Buts Matchs Buts
Savone
(Drapeau de l'Italie Italie)
1966-1967 B 32 1 - - - - - - - - 32 1
1967-1968 C 29 6 - - - - - - - - 29 6
Total Savone 61 7 - - - - - - 61 7
Palerme
(Drapeau de l'Italie Italie)
1968-1969 B 27 1 - - - - - - - - 27 1
Total Palerme 27 1 - - - - - - 27 1
Juventus
(Drapeau de l'Italie Italie)
1969-1970 A 30 2 5 1 C3 3 0 - - - 38 3
1970-1971 A 27 1 3 0 C3 11 0 TAP 4 0 45 1
1971-1972 A 27 2 7 2 C3 7 1 - - - 41 5
1972-1973 A 27 0 8 1 C1 9 0 - - - 44 1
1973-1974 A 24 0 6 1 C1 1 1 - - - 31 2
1974-1975 A 28 0 7 0 C3 7 0 - - - 42 0
1975-1976 A 26 2 4 0 C1 4 1 - - - 34 3
1976-1977 A 26 1 8 1 C3 9 0 - - - 43 2
1977-1978 A 26 0 7 1 C1 6 0 - - - 39 1
1978-1979 A 22 0 9 0 C1 2 0 - - - 33 0
1979-1980 A 25 0 4 0 C2 7 0 - - - 36 0
1980-1981 A 24 0 5 0 C3 4 1 TC 2 0 35 1
1981-1982 A 27 0 4 0 C1 3 0 - - - 34 0
1982-1983 A 21 0 10 0 C1 5 0 - - - 36 0
1983-1984 A 1 0 2 0 - - - - - - 3 0
Total Juve 361 8 89 7 78 4 6 0 534 19
Total carrière 449 16 89 7 78 4 6 0 622 27


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Profil de Furino — Myjuve.it
  2. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  3. (it) Gaetano Scirea — Partite Disputate: Totale