Sandro Salvadore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sandro Salvadore
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Alessandro Cesare Salvadore[1]
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 29 novembre 1939
Lieu Milan (Italie Drapeau : Italie)
Décès 4 janvier 2007 (à 67 ans)
Lieu Costigliole d'Asti (Italie Drapeau : Italie)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 19581974
Poste Défenseur central, libéro
Parcours junior
Saisons Club
1955-1958 Drapeau : Italie Milan AC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1958-1962 Drapeau : Italie Milan AC 84 (1)
1962-1974 Drapeau : Italie Juventus 460 (17)[2]
Total 544 (18)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1960-1970 Drapeau : Italie Italie 36 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Alessandro Cesare Salvadore dit Sandro Salvadore (né le 29 novembre 1939 à Milan en Lombardie et mort le 4 janvier 2007 à Costigliole d'Asti dans le Piémont), est un joueur international de football italien, qui évoluait au poste de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Salvadore commence le football avec le club de sa ville natale et club formateur du Milan AC, avec qui il reste cinq saisons. Il joue son premier match professionnel lors d'une victoire 1-0 en coupe contre le Simmenthal Monza, le 9 juillet 1958, puis son premier match de Serie A le 21 janvier 1958 lors d'un succès 2-0 sur Triestina.

Il quitte finalement le club lombard avec avoir remporté 2 championnats (1958-59 et 1961-62), et joué 84 matchs (dont 72 en Serie A) pour un seul but inscrit.

Durant l'été 1962, il rejoint un autre grand club du nord du pays, la Juventus. Dans le Piémont, il dispute sa première rencontre le 9 septembre 1962 lors d'une victoire de coupe 5-2 sur Brescia. Son premier but, lui, vient deux saisons plus tard le 3 juin 1965 lors d'une victoire 3-2 sur l'Atlético Madrid en C3 (inscrivant le but du 3-1 après avoir lui-même inscrit un but contre son camp durant la rencontre). Il devient le nouveau capitaine bianconero à partir de 1970 (prenant le brassard à Ernesto Càstano), et ce jusqu'en 1974, date de sa fin de carrière (il est ensuite remplacé après son départ du club par le jeune talent Claudio Gentile[3] poste pour poste).

Au total, il a remporté en trois cinq « scudetti » (1966-67, 1971-72 et 1972-73) ainsi qu'une Coupe d'Italie avec la Juve (pour 17 buts inscrits en 460 rencontres, dont 15 buts en 331 matchs de championnat).

Il a en tout dans sa carrière joué 403 matchs de Serie A et inscrit 16 buts.

En sélection[modifier | modifier le code]

Il a été sélectionné à 36 reprises en équipe d'Italie, et participa à la Coupe du monde de 1962 puis à celle de 1966. Il gagna le Championnat d'Europe de football 1968.

Après carrière[modifier | modifier le code]

Surnommé Old Billy[4], Sandro Salvadore prend sa retraite à la fin de la saison de Serie A 1973-1974, son poste ayant alors été pris par Gaetano Scirea. Après une brève période passée à entraîner le centre de formation de la Juventus, il quitte le monde footballistique et se consacre à la conduction d'une société agricole à Asti, devenant un petit producteur vinicole.

Sa dernière apparition publique fut à Turin le 1er novembre 2006 au stadio Olimpico, au cours de la célébration du 109e anniversaire de la Juventus. Il reçut à cette occasion un maillot floqué du numéro 6, personnalisé avec son nom.

Il meurt à 67 ans dans sa maison de Castiglione (quartier d'Asti) dans la nuit du 3 au 4 janvier 2007, d'un arrêt cardiaque.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Milan AC
 
Drapeau : Italie Juventus
 


En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Sandro Cesare SALVADORE (I) - Magliarossonera.it
  2. (it) Sandro Salvadore - Myjuve.it
  3. Una Juventus da «tris» nei progetti di Vycpalek, L'Unità, 6 août 1973, page 8
  4. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net